Enfant d'Hiroshima (L')

Enfant d'Hiroshima (L')

Pays d'origine: 
Japon
Éditeur français: 
Editions du Temps, Gallimard
Date de sortie en France: 
1ère : 1959 (éditions du Temps)
Nombre d'éditions en France: 
multiple
Traducteur: 
MOTONO Seiichi
Rythme de parution: 
189 pour l'édition Folio Junior 1989

Avis

"Petit livre jeunesse que j'avais lu étant encore collégienne, je le retrouve par hasard en chinant dans les boutiques d'occasion. Toujours aussi emballée malgré les années qui ont passé.  

De manière simple, le livre présente plusieurs aspects fondamentaux : la famille, et plus spécifiquement les liens mère-fils, l'école japonaise des années 40 et la guerre. Étrangement, ce n'est pas forcément la guerre qui marque le plus, bien que, chaque jour passé à lire les lettres d'Ichirô ou de sa mère, on voit l'échéance "Hiroshima et Nagasaki" approcher. Je tiens à souligner que, malgré le titre, Ichirô ne vit pas à Hiroshima, il en est même loin. Au départ, il vit seul à Tokyo, ses parents étant partis se réfugier à Suwa. Puis il les rejoint suite aux multiples alertes aux bombardements. Ainsi donc, ce que l'on voit de cet aspect de la guerre n'est pas tant le côté bombe atomique, mais plutôt le côté restriction alimentaire, peur des bombes et conditions des réfugiés. Car, et j'ignore si c'est le cas pour tous les pays lors de la guerre, les réfugiés au Japon, tels qu'Ichirô et sa famille, sont mal vus car considérés comme des peureux et déserteurs. Ils ont donc plus de mal à trouver de la nourriture, ont moins de rationnement, et la mère d'Ichirô est forcée de ravaler sa fierté pour nourrir sa famille. On voit aussi les conflits intellectuels avec le père d'Ichirô qui, très cultivé, se joue un peu des opinions générales, au risque de s'attirer les foudres de la population très nationaliste. Enfin, on voit aussi, mais plus légèrement, "l'implication" de l'Empereur à l'époque et l'opinion qu'ont les gens de lui malgré tout ce qui se passe. On nous parle aussi de l'ennemi, l'Amérique, Ichirô ayant un regard critique malgré la guerre.  

Concernant l'aspect éducatif, on sent comme à l'heure actuelle, le véritable enjeu des études pour chaque petit japonais et la motivation que ça demande. Car l'école au Japon n'est pas celle de France ; il faut bûcher un max dès le plus jeune âge, bachoter comme des fous pour espérer avoir une bonne place dans un lycée réputé. Ichirô, et on le sent surtout à la fin, ne se lâche que rarement la bride et travaille dur pour devenir la fierté de ses parents plutôt cultivés. Et ça, en temps de guerre. C'est beau, tout de même. 

Enfin, l'aspect le plus important du livre, les liens qui se tissent entre Ichirô et sa mère Isoko, séparés physiquement puis seulement mentalement (dans le sens où Isoko n'a pas le temps de discuter à cause de son énorme charge de travail). C'est surtout Ichirô qui profite du support papier pour tout avouer à sa mère, de ses bêtises d'enfant à ses ressentiments plutôt durs. Isoko se contente souvent de rassurer son petit, et de suivre ses conseils. Car Isoko a été élevée dans une ambiance plutôt machiste et a tendance à se conduire comme telle, se qui exaspère Ichirô. Il ne comprend pas, d'autant que le monde actuel se veut précurseur d'une égalité des sexes et que son père ne demande rien de bien précis à ce niveau. Dans tous les cas, on sent surtout que la guerre est dure pour la mère plus que pour le fils. D'un avis purement personnel, ce sont les lettres qu'Ichirô qui ont sans doute permis à Isoko de garder le cap malgré l'ambiance destructive. Alors qu'Ichirô s'insurge contre des inégalités parfois puériles (batailles avec ses frères, rationnement du riz...), Isoko lui montre la bonne voie de pensée et se guide elle-même dans cette tourmente.  

J'ajouterai pour finir que le livre s'achève un peu brutalement, puisque la correspondance en a fait de même. Un petit épilogue aurait été le bienvenu dans mon édition, j'ignore s'il est présent dans les autres." 

DDG, le 07/07/10

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici