Bouddhisme (Le)

Bouddhisme (Le)

Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Éditeur français: 
Le cavalier bleu
Date de sortie en France: 
2010 (deuxième édition)
Nombre d'éditions en France: 
2
Nombre de pages: 
128
Prix: 
9,80€

Avis

"Après la lecture de Bouddhisme et violence j'enchaine avec un autre ouvrage de Bernard Faure, sur Le bouddhisme, les idées reçues que nous en avons (religion ou spiritualité ? non violent ?) 

Chaque section de chapitre commence par une citation d'un homme illustre, d'un "spécialiste", qui est en fait une idée reçue. L'autreur s'attèle ensuite à corriger le tir, à revenir sur l'histoire, le développement, l'actualité du sujet. 

L'auteur commence par revenir sur l'histoire, les différents courants, pour le caractériser comme "nébuleuse". Au point que "le Bouddha lui-même n'est pas l'auteur d'un seul livre, ni même un auteur, mais un emblème commode, auquel on fait dire au cours des siècles à peu près tout ce qu'on voulait." Ainsi dans le chapitre intitulé "Le bouddhisme enseigne l''impermanence de toute chose" l'auteur rappèle les 4 nobles vérités et détaille ensuite comment chacun des trois grands courants (petit véhicule, grand véhicule, tantrisme) s'en accommodent. 

A propos de son aspect philosophie il dit : "la pensée bouddhique ne saurait se mesurer à l'aune de philosophie grecque." Les comparaisons doivent donc être bien réfléchies. Il faut prendre en compte le contexte socio-historique : "Au demeurant le déni du Moi n'a pas le même sens dans une société individualiste comme la nôtre, et dans une société traditionnelle comme l'Inde du Bouddha, où l'individu au sens où nous l'entendons n'était pas la norme mais l'exception." 

L'auteur revient, au travers des divers cours chapitres sur le bouddhisme tibétain, puisque celui ci est en quelque sorte l'ambassadeur du bouddhisme en occident. L'auteur explique qu'au Tibet, les différentes écoles se "font la guerre" dans des luttes de succession. De même "ni les Tibétains, ni Bertolucci (le réalisateur de Little Bouddha] n'ont encore trouvé de lama réincarné parmi les Américains de souche mexicaine ou les Afro-Américains, à plus forte raison parmi les chinois communistes." Idem au niveau du zen : si aujourd'hui on met dans le même sac méditation en tailleur, et énigmes zen, il s'agit historiquement de deux courants rivaux, critiquant l'autre quant à la bonne façon d'atteindre l'éveil. Bref tout n'est pas serein, orange et turquoise dans le monde des bouddhismes. cependant l'auteur est nuancé, parle de "part d'ombre" inscrit dans dans "un idéal de paix et de tolérance". 

Disposant de chapitres très court, ce petit livre d'idées reçues sur Le bouddhisme est vraiment bienvenue." 

Docteur Spider, 10/10/10

Pour aller plus loin, voir Fascination tibétaine : du bouddhisme, de l'Occident, édition Autrement. 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici