Adieu ma concubine

Adieu ma concubine

Titre original: 
Bawang bie ji
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Chine
Éditeur original: 
?
Éditeur français: 
Flammarion
Date de sortie originale: 
1992
Date de sortie en France: 
1993
Traduction: 
Geneviève Imbot-Bichet
Nombre de pages: 
241
Prix: 
15€

Avis

Il m'en aura fallu du temps pour venir au bout de cet Adieu ma concubine, racontant l'histoire de deux comédiens de théâtre (Opéra de pékin), l'un jouant un rôle de femme, des années vingt à quatre-vingt, connaissant toute les turpitudes de la Chine : République, guerre contre le Japon, Etat communiste et ses différentes campagnes, notamment la Révolution Culturelle. 

Xiao Douzi / Cheng Dieyi est amoureux de Xiao Shitou / Duan Xiaolou qui est lui même marié à une femme, ancienne prostituée. Ils vivent plusieurs périodes, où c'est toujours relativement "mieux avant". Une fois dit cela, on a quasi tout dit. Le livre ne réserve pas beaucoup de surprise. "Adieu ma concubine" est le nom de la pièce jouée par les personnages du livre. Le texte de la pièce est éclaté dans tout le roman, pour coller à ce que vivent les personnages. Ainsi il y a tout un jeu de métaphore et de renversement entre les acteurs et leur rôle.  

En bref l'histoire est culcul. L'intérêt relatif du livre peut se trouver par les éléments donnés sur l'auteur sur le fonctionnement des troupes, des théâtre, de leurs coulisses... complété par une annexe dans la version française. Par contre je suis sceptique sur la façon dont est présenté la Révolution Culturelle : un mouvement des jeunes (scolarisés) contre les vieux. c'est bien trop simpliste. 

Adieu ma concubine ne m'a vraiment pas marqué. 

Docteur Spider, 25/04/1

A ne pas confondre avec Epouses et concubines

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici