Waltz

Waltz

Titre original: 
Waltz
Auteur(s): 
Genre: 
drame, tranche de vie, pychologique
Éditeur original: 
Shodensha (prépublié dans Feel Young)
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
8 février 2017
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
40

Avis

Alors que je me plongeais dans les Liens du sang (Les) qui allait sortir en France, je vois que Shuzo Oshimi a publié peu avant un court one-shot dans un magazine de Josei. Ma curiosité me pousse à aller plus loin.

 

Le manga traite d’un sujet encore peu traité: les garçons qui se sentent plus fille (dans le sens social du terme). Et cela à une période de la vie en proie à de forts troubles, l’adolescence. Cette histoire s’inscrit dans la lignée de ce que l’auteur a l’habitude de faire, des mangas qui explorent les pensées cachées et refoulées des êtres humains dans nos sociétés actuelles. Ogana, se part son tempérament, fait pas mal penser à Sawa dans le manga Fleurs du Mal (Les). Kashiwabara est assez touchant comme personnage, le pathos s’installe bien. Le scenario est rude mais logique.

Quant au dessin, on reconnaît la patte de l’auteur, même si elle a bien changé en dix ans. En mieux, on voit qu’il a un très bon niveau maintenant. Cependant, l’auteur n’a pas sorti ici le grand jeu comme pour son manga suivant les Liens du sang

 

Un one-shot triste mais pas déprimant, qui incite à s’assumer tel que nous sommes. Pour un autre ado aimant s’habiller en fille, et dans une ambiance plus guillerette, testez Lily la Menteuse

 

Hanoko, le 04/04/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici