Te dire merci

Te dire merci

Titre original: 
Arigatou tte Ieta nara (ありがとうって言えたなら)
Auteur(s): 
Genre: 
autobiographique, comédie, tranche de vie
Éditeur original: 
Bungeishunju (prépublié dans CREA WEB)
Éditeur français: 
Rue de l'échiquier (collection BD)
Date de sortie originale: 
2018
Date de sortie en France: 
30 mai 2019
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Traduction: 
Jean-Louis de la Couronne
Couverture: 
souple, glacée, mat, + rabats
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
180
Prix: 
17,90€

Avis

La perte d'un proche n'est jamais évidente, quoi de mieux que de la coucher sur papier pour mieux surmonter cette épreuve?

Te dire merci, aussi triste que soit son sujet, l'aborde sous l'angle de la comédie. L'autrice narre l'histoire en mettant en exergue la personnalité autoritaire, acerbe et rocambolesque sur les bords de sa mère. Elle mène sa barque avec fermeté et ne ménage pas ses enfants. Ses répliques acerbes et parfois saugrenues font un peu tourner en bourrique Yukari ainsi que sa sœur Nao (le frère demeurant presque absent du récit). Nous suivons toutes les étapes de la maladie de leur mère qui ne se laisse pas abattre. C'est donc très amusant à suivre, en dehors des quelques passages à la fin qui vont forcément tirer plus vers le pathos, mais avec parcimonie.
Les personnages font tous preuve d'un naturel qui fait que nous pourrions les avoir dans notre famille. Heureusement, ils semblent tous soudés et pas de question d'héritage vient troubler cette solidarité. Dommage toutefois que l'on ne découvre pas un peu plus les gendres, qui n'ont presque aucune présence et encore moins le frère (qui n'a même pas droit à une vrai character design).
Le dessin est sympa, avec le bon équilibre entre la caricature manga, des proportions réalistes, de l'expressivité etc. Le travail de fond et de cors demeurent peu présents, mais on ne lit guère ce genre de manga pour admirer les dessins. Je suis peut-être arbitraire? Moi qui peste usuellement contre les shojo où les mangakas ne se foulent pas, mais pour Te dire merci, je le pardonne, d'autant qu'on perçoit une qualité de dessin derrière tour de même.

Bref, un manga drôle de manière générale, et une belle manière d'accueillir le deuil avec moins de gravité.

Hanoko, le 09/11/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici