Plus Question de Fuir!

Plus Question de Fuir!

Titre original: 
Douse Mou Nigerarenai
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, tranche de vie, humour
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Petit Comic)
Éditeur français: 
Soleil Manga (collection shojo)
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
3 septembre 2014
Nombre de tomes: 
9 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
4 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

Une jeune femme débutant dans la vie active rêve de devenir employée de bureau, de s'y faire des amis avec qui s'échanger des anecdotes, avoir un salaire stable, etc. Après de nombreux entretiens soldés par des échecs, elle trouvera grâce auprès de l'agence Solo Design Office en tant que secrétaire. L'agence n'étant composée que de quatre personnes elle comprise, c'est donc au patron qu'elle aura le plus affaire et ce dernier se montrera lunatique au possible, sautant d'une humeur affectueuse à une humeur moqueuse et facétieuse. Nodakura Naho va donc en voir de toutes les couleurs dans son nouveau travail. 

Il est de nombreux Shôjo où l'on se complaît dans la facilité aussi bien en scenario qu'en dessin. Le manga se traîne, avec des chapitres n'offrant jamais de surprise qui font durer le schmilblick pour rien. Toutefois, quand ces auteures de Shôjo s'essayent au Josei, elles s'efforcent la plupart du temps à mieux travailler leurs personnages et leurs histoires pour convenir à un public adulte. Ça n'a pas été le cas pour Plus question de Fuir ! .
Le scenario est d'une banalité affligeante, tout comme ses personnages, très peu nombreux. L'héroïne est un tant soit peu attachante, mais Sakisaka Takumi, son patron est un archétype du « salaud » dragueur qui a un trauma au coeur à guérir et dont l'héroïne sera la salvatrice. De quoi vendre du rêve et embrumer l'esprit des naïves lectrices qui pourraient cultiver cette utopie rarement véridique. Les deux collègues de Naho, Urae et Amari, sont transparents au possible ; moi qui d'habitude me pique toujours d'intérêt pour les personnages secondaires, ici rien ne leur donne de la consistance. Les chapitres se ressemblent tous et se suivent sans jamais amorcer un quelconque intérêt, à l'exception près du chapitre où Sakisaka et Amari sont en désaccord sur un choix artistique de l'une de leur productions, mais ce léger conflit se résout très vite. Le milieu du travail n'apporte donc quasiment rien de plus. L'humour du manga où Sakisaka fait des farces à Naho dignes d'un collégien créée un décalage qui aurait pu faire sourire si seulement les personnages n'avaient pas été aussi insipides.
Et pour achever le manga, les dessins sont d'une laideur et d'un bâclage repoussants. Les personnages sont franchement laids, à par l'héroïne et ses yeux immenses qui conviendra tout juste aux fans de Moe. Et le pire, c'est que Sakisaka, dit ze beau gosse tombeur de ces dames, remporte la palme du personnage au dessin le plus foireux du manga. Ses yeux, sa bouche, son profil, son corps, sa coupe de cheveux, non vraiment, il est raté ce personnage. Dans l'optique de dénicher au moins un point positif, je dirais que la légèreté et la vivacité du trait de l'auteur donne pas mal de vitalité au manga et elle retranscrit plutôt bien les émotions des personnages. Mais en contrepartie, cette légèreté fait que les planches paraissent souvent brouillonnes et de surcroît terriblement vides. L'auteure dessine un décor toutes les trois pages et remplit la plupart de ses cases avec la chevelure de Naho ou bien avec l'abus de trames préconçues d'effets stylistiques typiques des Shôjo qui agacent vraiment à la longue. Alors que nous sommes bien dans un Josei.  

Rien ne semble donc sauver ce volume 1 de Plus question de Fuir !, un véritable manga de feignasse qu'il faut justement fuir à tout prix (jeu de mot facile, ça ne méritait pas de se creuser les méninges pour). Je m'en retourne lire un manga de YOSHIHARA Yuki.
 

Hanoko, un tome lu le 19/09/2014

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Plus Question de Fuir! / Douse Mou Nigerarenai (Josei)Wallpaper/fond d'écran Plus Question de Fuir! / Douse Mou Nigerarenai (Josei)Wallpaper/fond d'écran Plus Question de Fuir! / Douse Mou Nigerarenai (Josei)Wallpaper/fond d'écran Plus Question de Fuir! / Douse Mou Nigerarenai (Josei)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici