pink

pink

Titre original: 
pink
Auteur(s): 
Genre: 
Femme mature
Éditeur original: 
Magazine house (prépub : New Punch Zaurus)
Éditeur français: 
Casterman
Date de sortie originale: 
1999
Date de sortie en France: 
mars 2007
Nombre de tomes: 
one shot
Nombre de tomes sortis en France: 
on shot
Nombre d'éditions en France: 
2 (Sakka et Ecritures)
Couverture: 
Dépend de l'édition (Détachable ou cartonnée)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
260
Prix: 
10,95€€ ou 12,95€€ selon l'édition
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

"Oubliez le rose du titre, pink (sans majuscule) n'est pas une amourette pour les petites filles. Au contraire le lectorat visé est âgé. pink sans majuscule, pour ne pas placer au dessus de tout une association d'idées datées ? 

Graphiquement on peut penser à Erica Sakurasawa (Entre les Draps) pour ne citer qu'elle. Les corps sont fins, les cheveux dessinés à gros traits. Kyokô Okazaki emprunte également au style humoristique de par par exemples sa façon de représenter ses personnages avec des cheveux ébouriffés ou avec des yeux d'ahuris. En un mot le dessin est simple et un peu caricatural. 

J'ai bien aimé le début de l'histoire où on fait peu à peu connaissance avec les personnages et où les relations se mettent en place. On rigole bien.
Une fois les relations fixées (soit le milieu du manga) on s'ennuie un peu car il n'y a plus vraiment d'évolution (c'est la monotonie de la relation sur le long terme ?). Après ça passe, la vie n'est pas tous les jours rose... 

De plus, tout ce qui arrive à Yumi est normal, que ce soit sa vie d'employée de bureau ou prostituée. Elle peut donc passer ses journées à faire l'amour dans des conditions souvent dures (montrées mais pas explicites) sans que le lecteur se sente concerné plus que ça. 

J'ai été un peu déçu par ce titre, qui est certes agréable tant au niveau de l'histoire que du dessin, qui plaira aux lycéennes, étudiantes et jeunes femmes actives, mais ce n'est pas la révolution annoncée. Une auteur à surveiller tout de même.  

Docteur Spider, 15/03/07

Crocodile d'appartement + call girl = Bébés de la consigne automatique (Les) + Tokyo Decadence

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici