Perce-Neige (le)

Perce-Neige (le)

Titre original: 
Misu Misou (ミスミソウ)
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de ve, drame, horreur
Éditeur original: 
Bunkasha (prépublié dans Horror M)
Éditeur français: 
Omaké Books
Date de sortie originale: 
juin 2007 (prépublication) 2008 (tome relié)
Date de sortie en France: 
13 juin 2019
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Traduction: 
Florent Gorges
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
340 (tome 1)
Prix: 
12,99€

Avis

Le harcèlement scolaire s’immisce dans tous les établissements. Même à la campagne où l’on pense l’ambiance plus détendue, certains élèves cruels vont très mal accueillir une nouvelle venue qu’ils considèrent comme une intruse.

 

Nous étions tous ressortis très éprouvés de la lecture de Life (oui vous aussi les gros durs, ne faites pas genre ), le manga de référence sur le sujet. Le Perce-Neige vous propose de repartir pour un tour mais en mettant l’accent sur le côté horreur. On suit les déboires de Haruka, qui ne parvient pas à se faire rien que tolérer par ses camarades, à l’exception d’un garçon qui lui témoigne de la sympathie. Les autres élèves lui mènent la vie dure et le corps enseignant semble aussi complice (pour le moment, car seule une prof intervient dans le récit). Haruka peut compter sur le soutien de son entourage mais sa nature protectrice la pousse à cacher son malheur à ses proches pour ne pas les inquiéter. Et quand les autres élèves s’en prennent à sa famille, ce sera la goutte de trop, Haruka décide de nous la jouer un peu à la Carnage à la Tronçonneuse.

Au début du manga, le scenario semble déferler de violence gratuite envers l’héroïne et l’accabler de toute part sans raison mais peu à peu, les chapitres nous révèlent des bribes d’informations sur le passé des personnages persécuteurs. Elles suffisent à leur donner un minimum de consistance et permettent de les comprendre (sans les justifier bien sûr). La peur pour les uns, la frustration pour les autres, la jalousie pour certains ou encore l’ennui. Le mangaka exacerbe au maximum le mal-être des personnages dans ce manga qui arborerait presque des airs de Litchi Hikari Club, pour le fait que ces collégiens fassent ressortir leurs pensées négatives de la pire manière possible. Ils ne vont pas dans le pathos mais dans la haine.

Le Perce-Neige, à défaut d’originalité, demeure très efficace, en grande partie aussi grâce à son style graphique. Nous sommes parfaitement dans le manga d’horreur, avec des personnages en SD, au regard flippant et fou même pour ceux qui sont gentils. La mise en scène fonctionne très bien, avec quelques pages et cases choc qui transcrivent pile comme il faut la brutalité des événements et des péripéties.

 

Un manga assez poignant donc, à voir si la fin réserve quelques surprises.

 

Hanoko, un tome lu le 23/07/2019

 

Le harcèlement scolaire porte un nom spécifique au Japon: Le harcèlement scolaire au Japon : l’Ijime

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici