Midnight Devil

Midnight Devil

Titre original: 
Koi iro Devil
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, fantastique, érotique
Éditeur original: 
Takeshobo (prépublié dans Renai Tengoku)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2012 (le 7 novembre)
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
terminé

Résumé des tomes

Avis

Voici la suite directe des aventures de Rin et du fougueux Charles dans Beauty and the Devil. Pour ceux qui connaissent l'oeuvre d'origine, Midnight Devil ne vous dépaysera pas. On retrouve Rin et Charles, dans une relation torride où tout semble idyllique. Mais Rin demeure inquiète se demandant si son bonheur avec Charles pourra perdurer. Et son intinct ne l'a pas trompée: entre son premier amour d'enfance et sa sale réputation au lycée dont elle peine à se débarrasser, le quotidien de Rin ne sera pas tout rose. Heureusement, elle pourra toujours compter sur Charles, qui sait de quoi sera fait le lendemain...
Beaucoup de romance, beaucoup d'érotisme, la plupart des personnages font leur retour, même style de dessins avec toutefois une pose des trames assez différente. Ceux qui ont apprécié le one-shot originel devraient être satisfaits de cette suite. Pour ceux qui découvrent avec cette série, vous avez le topo. Ce manga nous sert une histoire des plus classiques. Le premier volume nous déballe à lui seul presque tous les plus gros clichés des Shôjo (seules les scènes érotiques doivent lui valoir d'être classé en Josei...): une fille timide (mais ultra canon) qui va sortir avec un démon bad boy mais complètement dévoué, un triangle amoureux avec l'ami d'enfance de l'héroïne, des lycéennes jalouses qui vont s'en prendre à la pauvre héroïne... Le tout accentuant beaucoup plus le côté l'aspect sentimental qu'humoristique (contrairement à avant où il y avait un meilleur équilibre entre les deux) et n'apportant rien de nouveau. Rien de remarquable non plus du point de vue de la psychologie des personnages.
Midnight Devil peut donc se résumer à un bel exemple de ces romances sucrées et lassantes parmi tant d'autres. La seule chose qui pourrait être intéressante est ce que fait Charles en l'absence de Rin, les combats qu'il mène éventuellement. En effet, on a du mal à imaginer un roi démon qui passe tranquillement tout son temps avec sa dulcinée alors qu'il a un royaume à gouverner. Cependant, cette facette de l'histoire reste très en retrait pour le moment. 

Midnight Devil est à réserver aux grandes amatrices parsemé d'érotisme ou à ceux qui aiment niaiser de temps à autres. À part cela, ce sera plutôt le démon de l'ennui que le démon de minuit...

Hanoko, un tome lu, le 20/11/2012, tome 3 le 29/05/2013

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici