Majyo Rin

Majyo Rin

Titre original: 
Majyo Rin (マジョリン)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, humour, tranche de vie, romance
Éditeur original: 
Ichijinsha (prépublié dans Comic Zero-Sum)
Éditeur français: 
Soleil Manga
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2013 (le 27 février)
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Majyo Rin, c'est l'histoire d'une sorcière tellement forte et d'un si bon parti que des dizaines de sorciers se bousculent à ses portes pour l'épouser. Majyo Rin c'est l'histoire d'une fille qui emploie la manière forte pour éconduire ses prétendants. C'est aussi l'histoire d'une sorcière tordue qui veut se compliquer la vie à vivre avec un simple humain, son ami d'enfance, alors qu'elle possède le goût du pouvoir. 

Le manga est ainsi une succession de défilement de sorciers hauts en couleurs cherchant à acquérir les faveurs de la jeune sorcière, employant aussi la séduction musclée. Vous avez le topo, le scenario est globalement assez simple, il ne se passe pas énormément de choses, d'autant que les combats sont très brefs et les personnages passent plus de temps à papoter. C'est tout le contexte qui ajoute la petite étincelle donnant du peps au manga.
En effet, en trois volumes seulement, l'auteur nous présente une belle brochette de personnages, tous dotés d'un design, d'une personnalité et d'une histoire propres à chacun, évoluant dans un monde magique avec ses ficelles. De nombreuses histoires de dynasties qui s'entre-déchirent viennent parsemer le récit afin de lui donner un peu de profondeur. Je n'ai pas été plus passionnée que cela, mais les ragots et commérages de famille ont toujours de quoi attiser la curiosité ^^
L'humour de l'auteure demeure aussi un point fort du manga. Elle donne beaucoup dans l'autodérision et aime titiller certains standards et tendances que les auteures de Shôjo affectionnent en général : romance de lycée, le harem masculin, le style gothic lolita, une histoire où tout tourne autour de l'héroïne, etc. Nous avons aussi une belle parodie du genre Magical Girl. Tous ces éléments présents sont traités volontairement avec de petites boutades. De plus, même si l'histoire gravite autour de l'héroïne, l'auteure a tout de même donné un minimum de présence et de volonté à ses autres personnages pour qu'ils ne soient pas simplement des faire-valoir de Rin, notre héroïne. Rin est d'ailleurs assez réussie car elle assume totalement ses sentiments et est plutôt yandere que tsundere.
Graphiquement, on se situe entre Pandora Hearts et XXX Holic. On sent que l'auteure a certainement autant un parcours de mangaka que d'illustratrice dans sa manière de tramer et de composer ses pages. Les dessins sont très beaux et vivants, on prend du plaisir à lire le manga ! Deux détails toutefois me perturbent : la manie de l'auteure à dessiner des cheveux transparents de Louis Serusier pour un rendu assez moche, ainsi que le personnage de Siegfried qui ressemble à une parfaite fusion de Yû Kanda de D. Gray-Man et Yûko de XXX Holic.

Majyo Rin n'est pas un manga mémorable, mais il sort de l'ordinaire grâce à son humour. C'est dommage que l'auteure n'ait pas eu un peu plus d'ambition pour son histoire, qui aurait pu être bien plus sensationnelle, mais nous avons au moins un manga qui change les idées.
 

Hanoko, tome 3 lu, le 17/12/2013

Dans le genre sorcière puissante et lycéen: Witchcraft Works

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici