Lyrical Beads

Lyrical Beads

Titre original: 
Lyrical Beads
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, érotique
Éditeur original: 
Ohzora
Éditeur français: 
Asuka
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€

Résumé des tomes

Avis

Un assez bon josei même s'il ne s'élève pas vraiment de la norme. 

Au point de vue du scenario, l'idée de base peut être bonne mais les trois histoires de ce volume restent assez prévisibles comme c'est le cas pour énormément de josei. Leur fin et rebondissements ne laissent aucun doute. C'est ce que je reproche à ce Josei-là semblable aux Shôjo: les auteures semblent refuser de nous donner de la surprise et se complaisent à nous servir un scenario des plus conventionnels. Ce qui peut très vite rendre un manga ennuyeux.
Heureusement Lyrical Beads a quelque chose pour rattrapper le coup: ce sont ses protagonistes qui sont assez attachants, les filles n'étant pas super cruches, même si dans Lyrical Beads et Dom Juan, l'héroïne n'est pas consentante à coucher avec le mec mais se laissent faire facilement.
Des personnages plutôt secondaires comme Marika est sympathique. Chacun des personnages paraît assez humain car ils ont tous leurs torts et ne sont pas tout rose (à part peut-être Kame qui paraît angélique). C'est Lyrical Beads, le nom de la première histoire racontée composée de trois chapitres qui est la plus prenante des trois. L'amitié a son importance et l'on pourrait croire que l'amour a fait bien plus de mal que de bien au final.
Les fins bien qu'heureuses restent assez ouvertes et on peut imaginer de la manière dont on l'entend comment évolueraient les relations amoureuses décrites (vous vous doutez bien que j'aimerais un jour voir une hisotire mal se terminer). Ainsi, même si les fins ne m'ont pas plu, j'avais quelque chose pour me raccrocher.
Le Josei est bien dessiné, les planches sont bien plus sympa que la couverture. En revanche je trouve que les scènes érotiques se ressemblent un peu toutes, on a l'impression de lire la même chose en changeant simplement d'acteurs. 

Un Josei qui se laisse lire donc, je trouve le format one-shot assez adapté pour des romances de manière générale.

Hanoko, un tome lu, le 17/10/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici