Helter Skelter

Helter Skelter

Titre original: 
Helter Skelter
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, psychologique
Éditeur original: 
Shodensha
Éditeur français: 
Sakka Auteur
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
juillet 2007
Nombre de tomes: 
one shot
Nombre de tomes sortis en France: 
one shot
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
250+
Prix: 
12,95€
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

Helter-Skelter est une chanson des Beatles écrite par Paul Mc cartney, se trouvant sur l'Album Blanc. Si l'on en croit wikipedia, elle est une réponse aux Who qui étaient censés avoir fait avec la chanson I can't see for miles, la chanson la plus ''brute de décoffrage'' (désolé je n'ai pas d'autre traduction pour « raw »). La chanson Helter-Skelter a inspiré Charles Manson, le serial killer, pour prédire une guerre raciale. Bref ce manga a une lourde ascendance. 

Paul Mc Cartney dans sa chanson, faisait non seulement référence à l'expression américaine Helter-Skelter qui traduit un état de confusion, mais Helter-Skelter en anglais, est une sorte de toboggan que l'on trouve dans les parcs d'attraction, qui décrit donc un mouvement de chute.  

Certains auteurs auraient pu choisir ce titre parce qu'il sonne bien, ou pour en faire tout autre chose. Kyoko Okazaki quant à elle à la bonne idée de s'en servir pour créer la matrice pour son récit. On peut lire à la fin du chapitre 1 l'avertissement suivant de Lili : « Vous avez intérêt à ce que je sois heureuse ! Sinon, je vous ferai tous plonger en enfer avec moi ! Merde, je crèverai pas seule comme un chien ! » Tout un programme ! Une décadence progressive. 

Sur l'histoire je ne dirais rien de plus pour ne pas trop en dévoiler, mais il faut quand même dire que c'est assez intéressant, parce que c'est également une critique du star system japonais actuel. On a l'impression aujourd'hui que de nombreuses starlettes japonaises doivent leur beauté à la chirurgie esthétique, et pas seulement les femmes ! C'est le créneau du site J-Pop Trash par exemple (mais il faut aussi remarquer que les logiciels de retouche d'image comme Photoshop font également du bon travail). 

Les pages couleurs sont magnifiques, c'est très bien dessiné et superbement mis en couleur, on dirait des originaux, des dédicaces. En un mot ce manga a eu droit à une très bonne édition. Ces illustrations passées, on retrouve le même trait que dans pink, à savoir des dessins assez ''grossier'', au sens où seules les lignes principales sont tracées. Il y a donc un gros décalage. 

Les réflexions que véhicule Helter-Skelter sont intelligentes, le dessin n'est pas accrocheur, mais en tout cas maîtrisé, l'héroïne s'enfonce progressivement (linéairement ?), le scénario est en tout cas plus réussi que pink. Mesdames, mesdemoiselles, ce manga est un bon contrepoint à tous les mangas qui vous sont habituellement destinées. Les princesses charmantes sont pourries à l'intérieur." 

Docteur Spider, 30/07/07

Voir une autre oeuvre d'Okazaki : River's Edge

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici