Enfin Ensemble!

Enfin Ensemble!

Titre original: 
Koibito ni Naru Jikan desu (恋人になる時間です)
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, humour, tranche de vie
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Petit Comic)
Éditeur français: 
Delcourt manga (collection shojo)
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2016 (le 20 janvier)
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + couverture glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
176
Prix: 
6,99€

Avis

Une étudiante qui travaille pour financer ses études et sa famille se faut embarquer brutalement dans une entourloupe de son boss où ils feinteront d'être en couple pour arranger les affaires personnelles du chef. Inutile de préciser que bien sûr leur relation ira au-delà du simulacre. 

Le scenario cousu de fil blanc et les personnages plus banals que jamais font d'Enfin Ensemble un manga niais et ennuyeux. L'idée de base qui déclenche l'histoire se veut volontairement ahurissante pour poser le ton, une comédie romantique légère. Donc, en plus d'un incipit plus qu'improbable, la suite dégringolera en crédibilité et tombera dans du pur cliché. Évidemment que Kaede va marcher dans la combine de son chef après de brèves indignations peu convaincantes. Évidemment que l'amour naîtra entre eux deux, l'auteure n'aurait pas pris le risque de mettre en scène en véritable manipulateur qui se moquerait réellement des autres. De plus, ce Makita Mizuki n'est pas crédible pour un sous tant il semble seul au monde, sans ami, pour s'être tourné vers une intérimaire de son entreprise, parfaite inconnue de lui jusqu'alors.
Il ne se passe rien de très folichon, c'est de la romance de base où l'on suit le quotidien bisounours de nos deux héros. L'humour assez présent ne fera pas décoller l'affaire pour autant, n'allant pas chercher bien loin. Les jumeaux, frères et soeur de Kaede sont rigolos mais restent de simples éléments de l'environnement de notre héroïne.
Le style visuel m'a tout autant agacée. Le dessin en lui-même est correct, d'un niveau inégal mais correct. La tête de Mizuki ne me revient pas du tout à cause de son anatomie parfois très bizarre, qui me rappelle quelques personnages moches de yaoi. Quant à l'héroïne c'est mieux, même si quelques visages sont ratés. Pour les autres personnages, tous au second plan, le minimum vital est fait. Les décors sont plutôt pas mal.
En revanche, les trames de fond en surabondance m'ont écoeurée. Chaque page pullule de petits ronds, petits carrés et autres formes vaporeuses censées accentuer les émotions. Mais leur utilisation excessive, non seulement amplifie le côté culcul la praline du manga, mais aussi donne l'impression que l'auteure ne compte que sur ça. N'a-t-elle donc aucune foi en l'expressivité de ses personnages pour transmettre des émotions? Éprouve-t-elle une phobie de cases vides au point de les remplir avec n'importe quoi peu importe le prix? D'habitude je pointe souvent du doigt des Shôjo et parfois des Josei qui sont trop dépouillés, cependant avec Enfin Ensemble c'est carrément l'excès inverse. Pourtant son dessin, bien qu'il ne soit pas impeccable, se suffit à lui-même. J'espère que l'auteure se calmera un peu sur la suite (quoiqu'il est peu probable que je poursuive ma lecture pour le vérifier). 

Les romances parlant d'une salariée et de son chef ne manquent pas à l'appel et je ne m'encombrerais pas à retenir celui-là parmi eux. Allez lire par exemple Please Love Me!, bien plus drôle. 

Hanoko, un tome lu, le 27/01/2016

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Enfin Ensemble! / Koibito ni Naru Jikan desu (恋人になる時間です) (Josei)Wallpaper/fond d'écran Enfin Ensemble! / Koibito ni Naru Jikan desu (恋人になる時間です) (Josei)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici