Choubi-Choubi - Mon chat tout petit

Choubi-Choubi - Mon chat tout petit

Titre original: 
Fuku-Fuku Funya~n koneko da nyan (ふくふくふにゃーん)
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, humour
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Be Love)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Pets)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2015 (le 12 novembre)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante granulée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
160
Prix: 
7,99€

Avis

Multiples sont les mangas de chats existants et ceux que j'ai pu lire à ce jour. Choubi-Choubi joue sur le côté très kawai et enfantin pour nous narrer les bêtises et drôleries d'une tout jeune chatte (et oui je dis ce mot dans son sens premier, j'assume =p) dans la maison d'une femme âgée et tranquille. Un manga qui se montre d'emblée trop rudimentaire et qui ne décolle pas vraiment.
On ne peut pas parler de grand scenario pour ce genre de manga humoristique essentiellement constitués de gags juxtaposés. J'entends bien. Toutefois nous avons une absence totale d'introduction et de travail sur les personnages qui sont au nombre de deux, qui fait que je suis restée bien extérieure à ce doux petit cocon. Étant moi-même gaga des chats et ayant lu pas aussi en la matière parmi les mangas, Choubi-Choubi n'a réussi à provoquer ni la surprise ni le rire tant chacune des scène me paraissait prévisible. Pourtant les bêtises que fait Choubi au quotidien sont tout à fait crédibles mais il manque clairement quelque chose pour nous faire accrocher. Cela vient sans doute du fait que ce manga est une préquelle à d'autres séries de manga parlant de Choubi adulte. Je suppose que dans ces autres mangas nous avions une meilleure introduction sur les personnages.
Je ne suis pas fan non plus du dessin. Les pages sont très dépouillées et les personnages font quasi non-stop la même tête. Certes, c'est le style kawai tout rond cartoonesque qui veut cela et je ne peux pas dire que c'est mal dessiné. Mais étant donné que je n'accroche pas au style du tout, il ne me reste qu'un sentiment de pauvreté. À la limite, la tête des quelques gros matous que l'on voit rapidement peuvent faire sourire, de par leur contraste avec l'air bonnard de Choubi. 

À voir si la suite se développe mieux mais pour le moment, ce n'est pas le manga de chats que je conseillerais.

 

Hanoko, un tome lu le 16/12/2015

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici