Aphrodisiac

Aphrodisiac

Titre original: 
Majo no Biyaku (魔女の媚薬)
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, fantastique, érotique
Éditeur original: 
Shogakuklan (prépublié dans Petit Comic)
Éditeur français: 
Soleil Manga (collection Gothic)
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
2014 (le 8 janvier)
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
12
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
Trimestriel

Avis

Une jeune femme a la vie tranquille découvre un jour qu'elle détient un héritage hors du commun. Non seulement elle possède de puissants charmes de sorcellerie mais elle est aussi la fille de la reine des sorcières noires. Quand cette vérité éclate dans la sphère des sorcières, différents personnages vont tenter de profiter d'elle ou bien la défendre en tant que héritière royale. C'est le cas de Kaname, fidèle à la couronne qui va placer Kaoruko sous sa tutelle. À partir de là, ils vont tisser une relation oscillant entre le devoir de chevalier de Kaname, l'apprentissage de Kaoruko en tant que sorcière et les sentiments qu'ils développeront inéluctablement l'un pour l'autre.
Tomu Ohmi a su trou et un assez bon équilibre entre romance érotique et intrigue fantastique pour que toute cette histoire de magie ne soit pas seulement un prétexte à l'histoire de coeur des deux protagonistes. De quoi donc intéresser les amatrices du genre au-delà de l'érotisme.
Tomu Ohmi est plutôt une auteure qui m'intéresse en général mais pour le coup, je ne la suis pas du tout. Deux raisons surtout. Tout d'abord, les deux protagonistes sont tellement ennuyeux, insipides voire agaçants que j'en reste bouche bée. Kaname, le chevalier servant par excellence entièrement dévoué à sa belle et Kaoruko la femme douce, belle et innocente qui se repose enitèrement sur son protecteur. Ce duo forme une sacrée paire de cliché doublée de personnalité insignifiante au possible. L'on peine à éprouver un quelconque intérêt à suivre leur parcours dans cet univers magique. Même leur character design est totalement passe-partout. Pourtant l'impression n'était pas si forte en voyant la couverture mais à la lecture, on voit tout de suite que l'auteure n'aurait pas pu faire plus banal pour ses héros. C'est d'autant plus regrettable car tous les personnages secondaires sont beaucoup plus travaillés et l'auteure semble les apprécier d'après ses free talk. Bien qu'ils ne brillent pas forcement d'originalité, ils dégagent bien plus de personnalité que les héros. J'en viens vraiment à me poser des questions sur les intentions de l'auteure. Par ailleurs, le scenario, même s'il est existant, ne se résume souvent qu'à de la parlotte, ce qui n'aide pas à rendre la lecture du manga exaltante.
Cependant, ceux qui découvriraient Tomu Ohmi pat le biais de ce manga pourront sûrement l'apprécier plus que moi. En effet, on ne peut nier une très belle qualité de dessin. L'auteure a la même patte qu'à l'habituelle mais elle a parfait encore son style. Aphrodisiac fait preuve aussi d'une sensualité rare dans ses mises en scène qui enjolive à merveille chaque page du manga, me rappelant presque Belladone de la Tristesse (La). Cela dit, tous ces personnages à l'allure si divinisée finissent par lasser un peu.  

Aphrodisiac sera impeccable pour celle qui veulent à la fois du rinçage d'oeil et du raffinement. Au delà de cela, je vous conseille d'autres manga de cette auteure que j'ai tous plus aimés que celui-ci. 

Hanoko, tome 4 lu, le 19/12/2014

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Aphrodisiac / Majo no Biyaku (魔女の媚薬) (Josei)Wallpaper/fond d'écran Aphrodisiac / Majo no Biyaku (魔女の媚薬) (Josei)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici