Witch's House (the)

Witch's House (the)

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Survival-horror, puzzle game
Console(s): 
PC
Développeur: 
Fummy
Date de sortie originale: 
2012
Support: 
Dématérialisé
Version: 
anglaise
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
gratuit
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Voici un petit jeu indépendant, crée par Fummy via le logiciel RPG Maker VX. Il est d'ailleurs requis pour le faire tourner (jeu et logiciel gratuits pour cette utilisation).
L'histoire est, somme toute, assez classique. Notre jeune héroïne se perd dans une lugubre forêt et tombe sur une maison encore plus lugubre. Elle y entre et se rend très vite compte que la bâtisse est hantée. Son objectif devient la fuite. A travers les différentes et mouvantes pièces de la maison, Viola va devoir résoudre les énigmes tordues de la sorcière pour espérer survivre.
Vous voici partis pour deux bonnes heures de jeu. L'ambiance est très réussie, la maison est effrayante au possible. Le jeu alterne avec brio entre de francs screamer nous prenant au dépourvu (jamais gratuits toutefois) et de petites touches creepy, telles un visage entraperçu dans une fenêtre l'espace d'une seconde.
Les énigmes également nous font parfois froid dans le dos. On nous pousse à réfléchir autrement, à faire des concessions, des sacrifices, et surtout, à ne pas tout ramasser comme un mouton. Pour une fois dans un jeu, les objets ne sont pas là juste pour être utilisés ; il y a parfois des pièges, et un peu de bon sens vous sera demandé.
La difficulté n'est pas énorme, il suffit de réfléchir quelques minutes voire secondes sur les différents puzzles pour avancer. Il y a beaucoup de die and retry, mais on prend vite le coup. D'ailleurs, les essais sont assez sympa à effectuer, car les différentes manières dont peut mourir Viola sont souvent fun. Non pas que j'aime regarder une gamine de 13 ans mourir, mais vous admettrez que mourir écrasé sous un ours en peluche est tout de même rigolo.  

Les contrôles se prennent très vite en main. Les flèches pour avancer, la barre d'espace ou le bouton entrée pour valider (et courir si maintenu enfoncé). Avec Echap, on accède au menu, tout simple aussi. Les sauvegardes se font par chat noir interposé, chat qui vous attend à des points stratégiques du jeu. Ne négligez pas les sauvegardes, on meurt facilement dans le jeu, les premières fois. Petit détail rigolo avec le chat : il se moque souvent de vous
Les graphismes sont banaux. En 2D vue du dessus, les décors sont sympa sans trop de détails. L'ami avec lequel j'ai joué a noté une ressemblance avec Golden Sun, ce qui n'est pas faux. Pas mal de sang dans le jeu aussi, vous vous en douterez.
Lors de la première partie, mourir sera pour vous un sacerdoce. Cependant, le pouvoir de rejouabilité du jeu réside uniquement dans le challenge de finir le jeu sans mourir une seule fois, et sans sauvegarde. Après... Changez de jeu

Le jeu est disponible en anglais. Les personnages ne parlent pas de vive voix. La musique est judicieuse et contribue à l'ambiance effrayante. Les bruitages sont également bien choisis et font souvent froid dans le dos. 

Au final, un petit jeu fort sympathique, ni trop facile, ni trop complexe, avec une ambiance réussie, creepy au possible. J'ai crié plusieurs fois (chochotte)." 

DDG, le 14/03/14

Retrouvez d'autres jeux d'horreur indépendants : Mad Father ou encore Ao Oni.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici