Vic le Viking

Vic le Viking

Titre original: 
Wickie und die starken Männer
Pays d'origine: 
Allemagne
Genre: 
Plates-formes
Console(s): 
Nintendo DS
Éditeur: 
Studio 100
Développeur: 
Snap Dragon
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2009
Support: 
Cartouche
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
7 ans et +

Test

Adapté de l'anime japonais-autrichien-allemand Vic le Viking, voici venir un jeu allemand façon vieilles plates-formes.
Pas de réelle histoire, juste une succession d'évènements rocambolesques, comme dans l'anime original. Au départ, vous êtes au village de Flake, votre village, et vous aidez votre père à récupérer sa corne dans les bois. Puis vous devrez l'aider face aux Normands, etc. Ainsi donc, vous êtes un garçon viking de 8 ans à qui on incombe de grandes tâches et qu'on expose ouvertement au danger. J'aime beaucoup cette idée que, malgré toute son ingéniosité et son adresse, on laisse un gamin si jeune s'aventurer dans une forêt pleine de loups et d'écureuils méchants (si si). Vous vous en douterez donc, je trouve le jeu assez ridicule dans son fond. 

Au niveau de la forme, c'est un peu plus agréable. Plates-formes façon vieux jeux (comme le mythique Les Schtroumpf sur Megadrive), le jeu est assez difficile dans le sens où éviter les obstacles du premier coup relève de l'impossible. Surtout quand, armé d'une misérable torche, vous explorez une caverne envahie de chauves-souris et où tombent des stalactites à tour de bras. Le jeu devient vite énervant quand, ayant échoué un saut, vous tombez directement sur un loup ou dans un trou. La vie de Vic est maigre et il est facile de mourir. Cependant, les trèfles pour regagner de la vie sont nombreux, encore faut-il les repérer dans un décor très verdoyant au départ.
Plusieurs énigmes parsèment le jeu sans trop le rendre plus intéressant. Trouver une combinaison pour crocheter un coffre, allumer une torche... Bref, rien de bien violent, vous en viendrez à bout rapidement. Pour se défendre face à la horde sauvage, Vic possède le saut, la course et un lance-pierre. Celui-ci est d'ailleurs assez difficile à gérer, car il faut rester appuyé sur le bouton pour gagner en puissance de tir. Sauf que, quand un hérisson vous approche lentement, mais sûrement, devoir attendre pour tirer et, pire, voir le projectile survoler l'animal, c'est rageant. Et du coup, on préfère esquiver plutôt que combattre.  

Graphiquement, on retrouve là encore les canons des vieux jeux. Screen en 2D, on se déplace essentiellement vers la droite et vers le haut. Des décors champêtres où on peut grimper sans grande réalité (comme sauter SUR un buisson), des ennemis plutôt moches (mais quelle tronche, ces loups), on reconnait par contre bien les personnages de l'anime, que l'on peut observer dans des scènes de parlote. D'ailleurs, ici, rien de bien folichon, c'est genre "va chercher ma corne dans les bois... Oui papa". Seul petit truc marrant là dedans, une phrase très machiste que Vic claque à sa mère à un moment donné : va faire ci avec les autres femmes. Mais rofl quoi
Que dire d'autre ? Et bien la musique ne nous fait pas tendre l'oreille, et les bruitages non plus. Les personnages ne parlent pas, c'est donc sans grand intérêt. 

Voilà, petite fiche d'un jeu sans réel attrait." 

DDG, le 20/07/10

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici