Tomb Raider

Tomb Raider

Titre original: 
Tomb Raider
Genre: 
Action
Console(s): 
PS3, Xbox360 et PC
Éditeur: 
Square Enix
Développeur: 
Crystal Dynamics
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
5 mars 2013
Support: 
Blu-ray, DVD
Version: 
française intégrale
Nombre de joueurs: 
1 à 8
Jouable en ligne: 
Oui
Prix: 
60€
Public conseillé: 
18 ans et plus

Test

J'ai hésité quelque temps avant de vous donner mon avis concernant ce Tomb Raider, tout simplement parce ce qu'il a été développé par Crystal Dynamics. Cette société est américaine et a racheté la franchise Tomb Raider en 2006. C'est en 2010 qu'ils ont annoncé le reboot de cette série. Alors pourquoi en parler ? Eh bien, comme cette société appartient à Square-Enix qui je le rappelle est une société japonaise, et que la trame de l'histoire est liée à un mythe japonais existant, je ne vois pas pourquoi je me priverais de ce petit plaisir ! Bien, ceci étant dit, commençons ! 

 



And here comes the new Tomb Raider !

 

Comme précisé un peu plus haut, cet épisode est un reboot de la série. Les développeurs ont décidé de faire table-rase de tout ce qui a été fait précédemment et de recommencer à zéro. Et le premier point marquant concerne le design de l'héroïne. Fini la femme forte, sûre d'elle et sex symbol. Maintenant, Lara Croft est plus mignonne, semble fragile, plus humaine finalement. Et c'est ce petit bout de femme toute fragile qui va s'échouer sur une île pas si déserte qu'elle en a l'air... 

 



Elle est choupinette, hein ?

 

S'il y a un mot qui m'est très vite venu à l'esprit, c'est « intense ». Dès les premières minutes, Lara va souffrir. Après s'être échoué avec son navire sur une île au Sud du Japon (ah !!! Vous voyez !), Lara se fait assommée puis se réveille suspendu par les pieds dans une caverne sombre et lugubre. Alors qu'elle tente de se détacher, elle tombe sur le sol et se fait transpercer par une petite barre de métal. A partir de ce moment, Lara va en prendre plein sa jolie petite gueule ! C'est vraiment intense tout au long de l'aventure.  

 



Sympa le réveil…

 

Bientôt la chute.

 




Je vous l'avais dit ! On ne le voit pas trop, mais elle vient de se faire transpercer par une petite barre de métal sur son flanc gauche.

 



Vous voyez, elle la retire ! Et ce n'est que le tout début de l'aventure…

 

Cette intensité permet de contrebalancer avec une histoire pas très développée. En même temps, c'est un Tomb Raider, je n'attendais pas grand-chose à ce niveau-là. Ceci dit, ça se laisse suivre quand même grâce notamment à une réalisation de haute volée ! En plus de suivre histoire qui est ce qu'elle est, c'est surtout l'évolution de Lara qui est intéressante. En effet, elle est très fragile et on est pris d'empathie pour elle, à tel point que j'ai passé les trois quart du jeu à dire « oh la pauvre... ».  

 



« Oh la pauvre ! »

 

Et au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, Lara se voit obligé de faire des choses grave pour survivre ce qui l'oblige à prendre conscience de la dureté de la vie et des choses que l'on est obligé de faire pour survivre. A la fin du jeu, elle ne devient pas encore (jamais ?) la Lara que l'on connait depuis toujours mais elle n'hésite plus à tuer pour survivre ou pour sauver ses amis. Et cela se ressent dans le gameplay puisque à force de développer les compétences de la belle, elle va pouvoir achever ses adversaires avec violence voir même rage. Bref, du tout bon en somme.
Si Lara s'est retrouvée sur cette île, c'est parce qu'elle cherchait le royaume caché de Yamatai. Ce royaume fait partie de l'histoire du Japon, tout comme sa reine Himiko. J'ai trouvé cela vraiment bien que Crystal Dynamics utilise un mythe peu connu et empli de mystère. En sus de justifier cette fiche sur ShoShosein, cela peut pousser le quidam à s'intéresser à cette culture. 

Tomb Raider est vraiment très beau. L'île dans laquelle évolue Lara va être sujette à la fureur des éléments, justifiés par l'histoire, et c'est vraiment très bien rendu à l'écran. De plus, malgré le fait que l'on est que sur une île, pour autant les décors sont assez variés. On va être tantôt dehors dans une végétation plus ou moins dense tantôt dans des grottes et cavernes, tantôt la pluie et les éclairs parsèmeront le ciel tantôt Lara sera sous la neige. Bref, ce n'est pas parce qu'on est sur une île que ce doit être monotone.  

 


Il y a un petit peu de vent parfois.

 



Parfois c'est plutôt calme.

 


Et parfois, il neige…

 

Les personnages sont bien modélisés, de même pour les animaux que l'on croise. Comme dit un peu plus haut, la réalisation en met plein la vue et nous laisse pas beaucoup de répits. Si je devais le comparer à un autre jeu, je dirais qu'on se rapproche d'un Uncharted mais en sur-vitaminé. 

 


On a vu des personnages moins bien modélisés !

 


Et lui, ben c'est un méchant.

 

Musicalement, c'est assez difficile d'en parler. Souvent, il n'y a pas de composition, et c'est très bien puisque ça permet au joueur de mieux entrer dans le jeu. L'ambiance de survie est très réussie ! Quant aux bruitages, que ce soit les armes, les animaux, les intempéries etc., c'est parfait. Par moment, il y a évidemment des musiques ce qui permet de donner de l'ampleur et de l'intensité à l'aventure qu'est en train de vivre Lara. Le tout est bien intégré et jamais en trop. Bref, Crystal Dynamics ont assuré à ce niveau-là aussi. 

Tomb Raider met le joueur dans la peau de Lara Croft. Celle-ci va devoir survivre et peut-être réussir à s'enfuir de l'île. Le gameplay va se concentrer sur la survie mais en oubliant le côté contraignant. Après s'être dépêtrer de sa situation précaire et être sortie de sa caverne, Lara va trouver un arc de base.  

 



Même trouver un arc n'est pas de tout repos.

 

Au fur et à mesure de l'aventure, l'héroïne trouve des armes de base qu'elle va pouvoir améliorer en trouvant des matériaux. L'amélioration se fait aux différents feux de camp. Les armes gagnent en puissance, en précision, en nombre de précision etc. Cette évolution des armes se ressent vraiment pendant le jeu ce qui est très agréable.  

 



L'arc va gagner en puissance.

 

En parallèle de l'évolution des armes, et nouveauté par rapport aux épisodes précédents, Lara gagne en niveau lorsqu'elle tue des ennemis, chasses et découvre des nouveaux lieux et trésors. Chaque niveau lui permet de gagner un point de compétence qu'elle peut dépenser dans trois arbres de compétences, ce qui lui permet de gagner en aptitude de guerrière et de développer son instinct de survie. 

 


Il est possible de développer ses compétences de survie…

 


…ainsi que ses compétences de combats.

 

En plus de cela, Lara peut chasser du gibier mais cela n'est pas du tout obligatoire après la première fois imposée. Comme je le disais précédemment, même si le thème du jeu est la survie, on ne nous impose pas les choses rébarbatives comme devoir se nourrir pour ne pas mourir de faim. Ce n'est pas plus mal car c'est le genre de chose qui m'insupporte dans divers jeux, ça et les armes qui cassent.  

 


… Ça me rappelle Bambi

 

Pour survivre, Lara va devoir développer son instinct de survie. Une fonction, en pressant un bouton, permet à Lara de voir les éléments importants en surbrillance. A force de le développer, on va pouvoir voir plus de choses en surbrillance comme les animaux à chasser, les trésors etc. 

 



Lorsque Lara utilise son instinct de survie, l'écran devient gris et les éléments importants brillent.

 

Enfin, beaucoup d'interaction avec l'environnement se fait par Quick Time Event (QTE). Contrairement à beaucoup de jeux (qui a dit Resident Evil 5 ?), il n'y a pas de mauvaises surprises comme le fait que les touches diffèrent d'un essai à l'autre. Ici, les QTE participent à l'immersion du joueur et augmentent encore l'intensité ressentie tout au long de l'aventure. 

 



Voilà un QTE basic et non contraignant.

 

Malgré tous les éléments positifs dont Tomb Raider peut se vanter, tout n'est pas parfait. Le premier point concerne la faune sauvage. La première que je me suis fait agresser par des loups, je me suis dit qu'il va falloir être sur le qui-vive constamment, mais en fait, les loups sont assez rares. Dommage.  

 



En plus d'avoir des autochtones pas très accueillant, la faune s'y met aussi. Enfin...

 

Ensuite, j'ai trouvé les énigmes trop faciles. Aucune ne m'a demandé plus de 2-3 minutes de réflexion. Dans mes souvenirs, je bloquais souvent dans les anciens Tomb Raider, m'enfin j'étais plus jeune, ceci doit expliquer cela.
Toujours dans les petits reproches, l'instinct de survie est trop efficace. Par exemple, on active l'instinct, on tourne la caméra autour de soi et notre carte se met à jours en montrant tout ce qu'il y a découvrir dans la zone. Cela nuit à l'exploration, mais étant donné que c'est facultatif, est-ce vraiment un défaut ? A la rigueur, ça le rend accessible à un plus grand nombre.
Le dernier point qui me vient à l'esprit est l'absence de barre de vie. Etant donné que le thème du jeu est la survie, c'est assez étrange de ne pas avoir de barre de vie. Mais lorsque l'on se retrouve face à l'ennemi, Lara peut mourir très vite quand même donc ce n'est pas si gênant que cela. 

 



Si le QTE est raté, Lara va faire une belle chute !

 

Enfin, abordons un dernier petit point que je ne vais pas trop développer. Cela concerne la durée du jeu. En ligne droite, Tomb Raider se termine en 10-12 heures. C'est assez court mais vraiment intense. C'est préférable je pense que d'avoir un jeu long et ennuyeux. Si vous voulez tout trouver, comptez une quinzaine d'heures. Et puis, il y a aussi la possibilité de jouer à quatre modes de jeux multi-joueurs histoire de prolonger le plaisir. Il y a un Team deathmatch, Free for all, Rescue et Cry for help. Je ne les ai pas testés donc je ne peux pas vraiment en parler, en revanche je sais que certains de ces modes sont assez sympathiques et originaux puisqu'ils nous permettent d'incarner d'autres personnages que Lara, voir même d'être dans la peau de ses ennemis. Cela dit, les modes multi ne sont pas du tout mon truc. Si un jour je me motive à y jouer, je mettrais à jour cette fiche. 

 



Lara est dans un de ces états !

 

Voilà, il est temps pour moi de conclure. Tomb Raider est une petite merveille en tout point. Sa réalisation est vraiment impeccable, accentuée par des musiques qui correspondent parfaitement. Il y a un juste équilibre entre les gun-fights et les phases d'exploration. L'histoire, sans être extra, se laisse amplement suivre notamment grâce à une Lara Croft toute nouvelle, fragile et humaine. Les quelques rares défauts que j'ai cité était plus pour lui en trouver. Le seul qui m'a vraiment chagriné est qu'il n'y a pas plus de faunes sauvages et agressives comme les loups. Tout le reste n'est que broutille. Enfin, le jeu est réellement intense, on est vraiment scotché à la manette durant toute l'aventure, et ça peu de jeux peuvent s'en vanter. Je pense qu'il va falloir compter sur lui pour l'obtention du titre du jeu de l'année. Quand on voit ce qu'on fait Crystal Dynamics sur ce Tomb Raider, je me prend à rêver d'un éventuel nouvel épisode de la série Legacy of Kain… 

Par Seraphim, terminé, le 05/03/2013.

Seraphim

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici