Tales of Phantasia

Tales of Phantasia

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
Super Nintendo, Play Station, Game Boy advance, ordinateur
Éditeur: 
Namco
Développeur: 
Wolf team
Date de sortie originale: 
1995 (sur Snes)
Date de sortie en France: 
2006 (31 mars, uniquement sur GBA)
Support: 
Cartouche et DVD
Version: 
originale (japonaise)
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
Tout public

Test

"Remettons au goût du jour une fiche commencée il y a des lustres. Voici donc un jeu auquel je suis en train de jouer sur GBA.
Il s'agit là du premier Tales of auquel je joue. Je ne connaissais rien de cette série si ce n'est qu'elle est très célèbre et a de nombreux fans dans le monde entier.
Tales of Phantasia nous plonge dans un univers médiéval-fantastique où humains, elfes, monstres, esprits cohabitent plus ou moins aisément. Le jeu commence en nous montrant quatre aventuriers sceller un magicien surpuissant dans une prison magique. Bien des années après, nous suivons Cless, un jeune épéiste, et son ami Chester, archer, à la chasse. Là, leur village est attaqué et Cless découvre que les méchants en ont après son pendentif. Celui-ci lui est rapidement volé et notre pauvre Cless se voit entraîné dans une quête qui le dépasse probablement. Il fait la connaissance de Mint, une jeune guérisseuse. Ensemble, ils vont aller dans le passé, 100 ans en arrière, pour défaire Dhaos, le fameux magicien qui a réussi à se libérer.
L'histoire paraît un peu classique à l'heure actuelle, mais je suis sûre qu'à l'époque, elle était originale. Un voyage dans le passé pour sauver le monde, ce n'est pas des plus banals. Les rebondissements sont très nombreux et l'histoire est très agréable à suivre car pleine d'humour et de moments poignants. Les personnages sont travaillés et ont des caractères affirmés.
Notre équipe peut accueillir quatre personnages au maximum. Nous contrôlons surtout Cless, l'épéiste. Les combats sont font en 2D sur un screen horizontal borné. En temps réel, vous combattez avec Cless en mode plus ou moins automatique tandis que les autres personnages sont totalement autonomes. Vous pouvez choisir quels pouvoirs ils n'utilisent pas parmi ceux qu'ils connaissent et quelle stratégie ils doivent adopter. Vous choisissez aussi la configuration de l'équipe sur le terrain. En combat, vous pouvez utiliser des objets, de la magie et des techniques spéciales propres à chaque personnage. Si la prise en main paraît un peu laborieuse au départ, on se fait très vite à ce mode de jeu. Vous pouvez fuir les combats en vous collant contre un des bords du terrain et en attendant que la jauge se remplisse. Cette fuite s'avère souvent nécessaire voire vitale.
Comme tout RPG qui se respecte, vous pouvez gérer l'équipement de vos héros. Vous trouvez cet équipement sur les monstres, dans les coffres et chez les vendeurs. Certains ne sont pas identifiés mais une fiole runique règlera ce souci. Les objets de soin, les accessoires et les aides au combat sont nombreuses également. L'inventaire est bien fait, vous pouvez classer vos items comme vous le souhaitez, vous pouvez connaître leurs caractéristiques de base et magiques, vous pouvez voir à quel personnage cela convient et si c'est mieux ou pas que ce qu'il a déjà... Toutes ses informations peuvent être masquées facilement, ce qui permet une lisibilité encore meilleure.
Vous pouvez aussi cuisiner dans le jeu. En fonction des recettes que vous récoltez auprès des PNJ, vous pouvez obtenir des bonus spécifiques pour une durée déterminée. Vous ne pouvez cuisiner qu'une fois de temps en temps, il faut après tout laisser le temps à vos personnages de digérer ce qu'ils ont mangé ! Les ingrédients se récoltent là encore sur les monstres et chez les vendeurs. 

 

 

Parmi les petits plus, vous pouvez connaître certaines informations sur vos personnages et les voir en artwork avec ce chara-design que j'apprécie vraiment et qui fait la réputation des Tales of. Vous pouvez aussi attribuer des titres à vos personnages en fonction de ceux qu'ils récupèrent au fur et à mesure. 

 

 

Sur la map principale en fausse 3D, vous déplacez votre personnage en 2D chibi à peu près où vous voulez. Le chemin est peu linéaire même si certaines bornes naturelles existent. Dans les villages et donjons en 2D, même déplacement, rien de particulier à en dire si ce n'est que c'est très joli et que l'univers est vraiment grand.
Les graphismes exploitent très bien les capacités des différentes consoles sur lesquelles le jeu est sorti. C'est coloré, détaillé, ludique et écologique. Les effets sont dynamiques et rendent bien. Un très bon point qui mérite des images plutôt que des mots. 

 

 

 

 

 

 

La musique est excellente. Les effets sonores dépotent. Les personnages ne parlent pas à proprement dit, tout se fait à l'écrit.
Le jeu peut se targuer d'avoir un bon niveau de difficulté. Les combats sont parfois ardus, on se perd souvent dans les donjons et on ne sait parfois pas trop où aller. L'un des objectifs du jeu est de récupérer plusieurs esprits disséminés sur la carte, 6 obligatoires et 5 optionnels. Ils sont souvent difficiles à récupérer mais sont indispensables à un des personnages de votre équipe et plus généralement à l'histoire. On tombe parfois sur de petites énigmes à résoudre pour avancer. Rien de bien compliqué pour le moment pour moi, mais je n'ai que 6h de jeu au compteur.  

Je pense avoir fait le tour de ce très bon RPG. Je vous conseille de vous le procurer si vous aimez les J-RPG à l'ancienne. Vous ne serez pas déçu."  

DDG, le 09/08/2013

Ce jeu vidéo a été adapté en animé : Tales of Phantasia

 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici