Super Ghouls'n Ghosts

Super Ghouls'n Ghosts

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Plates-formes
Console(s): 
SNES, GBA
Éditeur: 
Bandai
Développeur: 
Capcom
Date de sortie originale: 
1991 (SNES), 2002 (GBA)
Date de sortie en France: 
1992 (SNES), 2002 (GBA)
Support: 
Cartouche
Version: 
Anglaise
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Qui ne connaît pas ces terribles jeux que sont les Ghouls'N'Ghosts

Le titre que je vais vous présenter est le troisième sorti, sur SNES. Ce jeu de plates-formes est possiblement l'un des plus difficiles existant ; celui qui se targue de l'avoir fini est soit un fieffé menteur, soit un acharné de la manette.
Car oui, la difficulté de SG'N'G en a fait sa légende. Vous incarnez un chevalier dans un univers peuplé de monstres toujours plus nombreux à chaque minute qui passe. Les déplacements sont volontairement rendus difficiles (surtout les sauts), et les angles de tir restent limités. Mais pas le positionnement des monstres ! En gros, il faut avoir de bons réflexes, de la patience, et surtout connaître le jeu par coeur. Pour réussir à finir ne serait-ce qu'un niveau, il ne faut pas hésiter à mourir des dizaines, voire des centaines de fois pour repérer où et quand apparaissent les ennemis et les bonus. Un travail de longue haleine. 

Le jeu se déroule en scrolling horizontal, en 2D. Dans un univers heroic-fantasy très dark, ce qui ne contribue pas à l'apaisement de vos nerfs, vous dirigez de manière parfois approximative Arthur, chevalier. Le personnage est en armure et la perd dès qu'il se fait toucher. Chose originale, il se retrouve en caleçon pour continuer son aventure, avant de finir en squelette s'il se fait de nouveau toucher. Durée de vie moyenne pour le joueur néophyte : 40 secondes. Au fur et à mesure de votre avancée, vous pouvez dégoter des bonus à type de nouvelles armes et armures. Chaque armure vous apporte un bonus, mais disparaitra comme l'armure de base si vous vous faites toucher. Les armes sont variées, certaines très utiles et d'autres de véritables épines dans le pied pour le joueur. 

Le terrain est truffé de pièges apparaissant sous le talon et seule l'expérience vous permettra de les éviter (ou alors vous êtes sacrément rapide). Les ennemis, variés, reviennent toujours pour votre plus grand malheur. L'intelligence artificielle n'est pas exceptionnelle, mais c'est surtout le nombre qui crée la difficulté. Quand vous avez trois zombies de part et d'autre de vous et que votre arme peine à tirer droit, ben vous êtes bon pour recommencer le niveau. Car oui, pas de checkpoint dans chaque tableau. Soit vous le réussissez d'un trait, soit vous recommencez. Dans les options du jeu, vous pouvez changer la difficulté (même beginner reste complexe) mais aussi votre nombre de vies de départ. Maigre consolation car cela ne fait que retarder votre mort. Et évidemment, pour ce titre, pas de sauvegarde. Et puis quoi encore ?
Graphiquement, c'est coloré façon noir de Chine, avec une ambiance transylvanienne réussie. Le chara-design des monstres est classique mais efficace. Les effets sont sympathiques, d'autant que SG'NG peut se targuer d'avoir apporté, avec son introduction, les effets de zoom et de rotation d'écran, encore inédits à l'époque sur ce support. Bon, avec les yeux du XXIème siècle, ça reste moche et désuet. 

Musicalement, rien de particulier à mes oreilles, j'ignore si le thème du jeu est un de ceux qu'on retient (genre comme celui de Tetris DS ou de Super Mario Bros.). Les effets sonores rendent l'ambiance encore plus sombre et flippante. J'ai terminé en paquet de nerfs les quelques minutes que j'ai pu accorder au jeu. Plus, je balançais la console par la fenêtre. Pour dire, c'est véritablement un jeu pour hard core gamers. D'ailleurs, je doute que la génération actuelle apprécie ce niveau de difficulté. 

Je ne saurais que dire d'autre ; testez-le, adoptez-le ou détestez-le ! 

A noter que la version GBA ajoute de nouveaux niveaux, de nouvelles armes, et la possibilité de sauvegarder. Toujours aussi difficile ceci dit. 

DDG, le 11/01/12

Le premier opus, sorti sur borne d'Arcade en 1985, se nomme Ghosts'N Goblins. S'ensuivent Ghouls'N Ghosts, le présent titre et Ultimate Ghosts'N Goblins. A savoir que l'opus SNES est disponible sur GBA, mais aussi dans de nombreuses compilations et se retrouve dernièrement sur la console virtuelle de la Wii. 

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici