Univers des Star Ocean

Star Ocean : Till The End of Time

Star Ocean : Till The End of Time

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
PS2
Éditeur: 
Ubisoft
Développeur: 
Tri-Ace (Square-Enix)
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
30/09/2004
Support: 
DVD
Version: 
Textes & Voix anglais
Nombre de joueurs: 
1-2 (en mode VS)
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
60€
Public conseillé: 
12+

Test

Star Ocean premier du nom est sorti sur Super Nintendo en 1996.
Suivit Star Ocean : the second story, le second volet de la série, sur PsOne, en 2000. Puis un épisode tellement passé inaperçu, que vous rirez de moi quand je le nommerai : Star Ocean Blue Sphere, sur Game Boy Color, en 2001.
Les néophytes n'auront rien compris à ce charabia, et d'ailleurs c'est normal, car ces jeux ne sont jamais sorti en Europe. Seuls les joueurs japonais et parfois américains ont pu goûter à ces merveilles. 
Star Ocean : Till the End of Time ("jusque la fin des temps" ) ne déroge pas à la règle, et reste un maître niveau RPG. 
Commençons par le scénario. Il fourmille d'éléments !! De tellement d'éléments, qu'on se demande comment tout peut tenir dans un jeu. On est dans la peau de Linegod, un ado qui fait très shojo (il ressemble à une fille le bonhomme), mais qui plaira de suite au joueur. De toute façon vous rencontrerez tant d'autres personnages par la suite, que vous pourrez bien entendu manipuler lors des combats (3 persos par combat), qu'il vous sera impossible de n'être séduit par aucun. Ce jeune garçon se retrouve sur une planète totalement inconnue. Il essaiera de rejoindre les siens (sa famille, amie etc... desquels il fut séparé lors d'une attaque spatiale), avec l'aide de protagonistes qui viendront nourrir le scénario, et de quêtes et découvertes toutes aussi enrichissantes.

Les combats sont rythmés et la prise en main est quasi-intuitive. C'est très rapide, l'action est omniprésente, et la difficulté assez relevé, notamment du fait qu'on ne puisse pas attaquer à volonté (MP oblige).
Mais c'est surtout l'ambiance, tant graphique que sonore, qui règne autour du scénario, qui font de ce jeu de rôle, une perle, un véritable petit bijou.
Le seul petit hic sera peut-être les sous-titres et le doublage restés en anglais, qui gêneront sans doute les non-anglophones. 
Autrement, on ne peut que remercier Ubisoft, de nous avoir permis de découvrir ce jeu, qui devrait, il n'y a aucun doute, plaire tant aux gros joueurs, qu'à ceux qui découvrent le monde des RPG !! Mika, jeu testé en 2004

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici