Shadow Hearts

Shadow Hearts

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
Playstation 2
Éditeur: 
Ubisoft
Développeur: 
Sacnoth
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
3 mai 2002
Support: 
DVD
Version: 
Française intégrale
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
60 euros à sa sortie, 50 de nos jours
Public conseillé: 
16 ans et +

Test

Qui a dit que l'horreur et le RPG ne pouvait pas se mêler ? Pas moi en tout cas ! Car il faut bien l'avouer, ce duo réussit dans ce jeu. Ne serait-ce que vers le début du jeu, lorsque Yuri (le héros que vous contrôlez) arrive dans un wagon et que celui-ci est rempli de sang et a un aspect glauque, on se dit « Ok, le jeu commence bien ». Durant toute l'histoire, l'atmosphère est pesante, remplie de créatures des ténèbres qui essayeront de vous barrer le chemin. Autre aspect du jeu qui change d'un classique RPG : les villages. Dans Shadow Hearts, vous ne pourrez pas vous reposer dans une auberge, refaire vos provisions d'objets, aller à l'armurerie, non, là vous affronterez les ennemis qui vous veulent comme diner. Voici l'aspect général du jeu.  

Parlons un peu des personnages. Ils sont tous dotés de personnalités extrêmement charismatiques et d'une histoire complexe. Au moins, on ne reste pas dans le stéréotype et c'est un point fort qui est admirable. On rencontre le héros, Yuri, qui est un « harmonixer »doté de la capacité de se transformer en créatures puissantes, Alice, la frêle jeune fille qui se bat avec sa bible et ses sorts de lumière, Zhushen, le mage exorciste, Margarete, l'espionne russe adepte du six coups qui appelle ses contacts en plein combat sans oublier le jeune Harry et le très vampirique Keith Valentine. Une équipe qui change du naturel. 

 

Et le combat ? Cette fois, on ne choisit pas simplement d'attaquer, de se défendre ou d'utiliser une magie. Toute action est réglementée par la roue du Jugement. Cette roue est fragmentée en plusieurs zones qu'il faut valider pour la moindre action. Ça brise la monotonie qui est inhérente aux autres softs. Les attaques de bases peuvent devenir des combos en fonction de votre réussite sur la roue. Autre les points de vie et de mana, il y a aussi les points de Santé Mentale (Sanity Point). Plus le combat dure longtemps, plus les SP de votre personnage diminuent et quand ils arrivent à zéro, il rentre en mode berserk. Ce n'est pas un avantage car lorsqu'il rentre dans cet état, vous ne contrôlez plus votre personnage et il fait n'importe quoi ! Il faut y faire attention car un combat peut vite tourner au cauchemar sinon. Yuri pourra vous aider dans ces combats grâce à son pouvoir de transformation (il peut se transformer en une vingtaine de créatures en total).  

Sinon, le jeu est rempli de quêtes secondaires et il n'est pas obligé de errer dans une zone pour faire de l'XP. En bref, un RPG qui n'a pas eu beaucoup de communication mais qui change d'un RPG classique sur tous les points.  

Baron Sieghield, 5/3/09, jeu terminé

Baron Sieghield

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici