Saturn Bomberman

Saturn Bomberman

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
action
Console(s): 
Saturn
Éditeur: 
Hudson Soft
Développeur: 
Hudson Soft
Date de sortie originale: 
1996
Date de sortie en France: 
1997
Support: 
CD
Version: 
anglaise
Nombre de joueurs: 
1 à 10 avec adaptateur
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
3 ans et +

Test

"Pour votre plus grand bonheur (et surtout le mien), je vais vous présenter le meilleur Bomberman que je connaisse : Saturn Bomberman ! Il y a beaucoup de choses à dire sur ce jeu, alors tâchons d'y aller par étapes.
Commençons par le Normal Game, soit le mode Histoire du jeu. L'histoire est somme toute assez classique : vous devez empêcher un méchant pas très intelligent de nuire. Pour cela, vous devez récupérer des cristaux, comme dans certains opus de Sonic. La petite originalité réside dans le fait que vous devez voyager dans le temps pour atteindre votre but. A vous le temps des Cowboy, du Japon Féodal ou encore des Dinosaures ! En tout, quatre mondes précis : les trois présentés ci-avant et la Fête Foraine. A chaque monde, six niveaux et un boss. Dans chaque niveau, vous devez détruire des pilonnes pour libérer la porte de sortie. Évidemment, la difficulté est croissante et réside dans le nombre d'ennemis, leur type et la configuration du terrain.
Les monstres sont très variés, la plupart sont comiques à voir et beaucoup ont des pouvoirs spécifiques. Je crois que les plus énervants sont ceux qui mangent vos bombes avant qu'elles explosent. Car, j'ai peut-être oublié de le rappeler, Bomberman dépose des bombes pour tuer ses ennemis et les obstacles.  

Vous pouvez récupérer des bonus sur le terrain, ce qui vous permet d'augmenter, par exemple, le nombre de bombes que vous pouvez poser à la fois, votre vitesse de marche ou encore la puissance de la déflagration de vos bombes. Autre bonus sympathique : les petits dinosaures. Ces créatures toutes mignonnes se présentent d'abord sous la forme d'un oeuf avant que vous leur montiez dessus. Leur capacité spéciale diffère selon leur couleur et leur niveau augmente en fonction du nombre d'oeufs accumulés. Vous pouvez en engranger trois à la fois. Avoir un dinosaure vous permet aussi d'avoir une seconde chance quand vous vous prenez dans une déflagration de bombe. Le niveau du dinosaure ne vous permet pas d'avoir plus d'une seconde chance.  

Passons maintenant au Battle Mode. C'est en fait le mode Multijoueurs. Selon les modes et votre matériel, vous pouvez jouer avec 10 de vos amis au maximum. Généralement, on se contentera d'un jeu à deux joueurs et quelques ordinateurs. 8 terrains différents sont disponibles en mode classique jusqu'à 8 joueurs. Chaque terrain a ses petites spécificités, comme le désert avec ses tornades et son tapis roulant de sable ou le terrain de football qui, lorsqu'un but est marqué, libère deux grosses déflagrations depuis les buts. Avec toutes les autres options disponibles, le jeu permet des parties endiablées et jouissives.
Et puis il y a, dans ce Battle Mode, le célèbre et gigantesque terrain où vous pouvez jouer jusqu'à 12 dessus. Alors, on ne voit pas grand chose tellement les personnages sont petits, mais qu'est-ce qu'on s'amuse ! C'est hyper sympa d'avoir autant d'adversaires en même temps dans un terrain si grand ! Un gros point fort du jeu, pour sûr. Notons que les oeufs de dinosaure et les bonus sont disponibles dans ce mode, selon vos envies. Ajoutons aussi que les personnages morts sur le terrain peuvent continuer d'envoyer des bombes depuis le bas-côté, juste pour pourrir la vie des autres. Et ça, c'est bon ! 

Enfin, nous avons le Master Mode. En gros, des niveaux se succèdent et vous devez, de la manière la plus rapide et efficace possible, tuer tous les ennemis présents. Pour ce mode où vous jouez en solo, Bomberman revêt l'habit orange d'un certain Dragon Ball...
Graphiquement, il ne faut pas trop se leurrer, ça reste assez basique dans son ensemble. On a droit à de belles cinématiques animées, très drôles et bien construites, comme si c'était un dessin animé. Au niveau du jeu même, de la 2D vue du dessus, comme dans la plupart des jeux de la série. C'est très coloré, avec des décors originaux et un chara-design inimitable. L'ensemble est bourré d'humour, humour qu'il faut parfois rechercher dans les petits recoins du jeu. Clin d'oeil, certains personnages sélectionnables (12 différents) proviennent d'un autre jeu Hudson Soft, Far East of Eden : Kabuki Klash. Jouez donc avec Kinu ou Manjimaru ! Je pense que d'autres clins ont été passés par ce biais, mais je n'ai pas vérifié.
Musicalement, là, on nous en donne pour notre pesant de cacahuètes ! Des thèmes très nombreux, entraînants et agréables, qui correspondent toujours parfaitement aux niveaux et autres situations. Non vraiment, c'est du grand art. Les bruitages sont appréciables aussi, et les voix des personnages sont marrantes. On ne sait pas trop s'ils parlent extra-terrestre ou anglais avec un accent, mais ils lancent régulièrement des exclamations, par exemple lorsqu'ils attrapent un bonus. C'est surtout Bomberman qui fait ça dans les modes Histoire et Master.  

Voilà, j'ai fait le tour de cet excellent jeu, je crois. A avoir absolument dans sa vidéothèque !" 

DDG, le 12/09/10

Autre Bomberman : Bomberman DS

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici