Saint Seiya : Les chevaliers du Zodiaque : Hades

Saint Seiya : Les chevaliers du Zodiaque : Hades

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
baston
Console(s): 
PS2
Éditeur: 
Atari
Développeur: 
Dimps
Date de sortie originale: 
fin 2005
Date de sortie en France: 
29 Septembre 2006
Support: 
DVD
Version: 
Voix japonaises, textes en français
Nombre de joueurs: 
1 à 2
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
40 euros à sa sortie, 15 euros de nos jours
Public conseillé: 
7 ans et +

Test

Après un médiocre jeu qui relatait l'histoire du Sanctuaire (Saint Seiya : Les chevaliers du Zodiaque : Le Sanctuaire), Dimps nous propose un nouveau jeu sur la célèbre série de Kurumada. Le résultat général : décevant... encore. Explications : 

Commençons par le côté graphique. Le jeu est certes beaucoup plus beau que son prédécesseur mais est encore trop bancal (les cutscenes ont été faites à la va-vite, brillances exagérés au niveau des armures et les chevelures sont immondes). Les décors sont trop vides, sans texture permettant à l'oeil d'être accroché (à part le jardin qui est le seul à avoir été plus ou moins soigné), les attaques ultimes sont exactement les mêmes que celle du premier jeu mais, on peut tout de même remarquer que les déplacements des chevaliers ont été retravaillés, ce qui permet de faire un combat qui ressemble un peu plus à la série. 

Et le gameplay ? Et bien, nous pouvons enfin dire que nous avons de « vrais » combos, ceux ci étant améliorés en nombre. La jauge de cosmos permettant de faire les attaques spéciales et ultimes est toujours présente mais le système de contre-attaques a été revu lui aussi. Maintenant, pour contrer, il faut toujours appuyer sur une touche au bon moment mais après, c'est une succession de touches qui apparaît à l'écran qui vous permettra de la renvoyer ou non. Bon, autant le dire, c'est vraiment compliqué de contre-attaquer car la touche apparait à peine une seconde donc vous imaginez... Petite nouveauté tout de même. La frappe du chevalier (le fait d'attraper son adversaire) ressemble plus à un duel où vous devez choisir trois possibilités (attaque/combo/attente pour l'attaquant et parade/esquive/défense pour le défenseur). Ça ressemble énormément au jeu papier/pierre/ciseau. Ce type d'attaque est joli pour les yeux mais le côté hasardeux gâche un peu tout. Autre nouveauté : le 7ème sens. Lorsque vous l'activez, le décors change en amas d'étoiles et de galaxies du plus bel effet. Le problème c'est que lorsque vous le faites, vous êtes vulnérable quelques secondes qui peuvent être fatales. Sinon, on retrouve les classiques résurrections qui rallongent le combat bien que le Grand Pope soit effacé par Pandore. Les phases de beat'em all ont été définitivement retirées et heureusement. Pour finir sur le gameplay, les combats devenus plus vivants rendent le jeu un peu plus intéressant.
Niveau personnages : Vous allez pouvoir retrouver 49 personnages...mais...en fait, vous retrouverez simplement plusieurs fois le même chevalier avec différentes armures ce qui fait que nous arrivons à peine à 20 persos. Ceci est bien dommage car l'épopée Hades nous permet de voir beaucoup de spectres qu'il aurait été sympa de jouer (il n'y a que les trois Titans de présents du côté de Hades). 

Vous trouverez les modes Hades (histoire), 1000 jours (versus), Légende (arcade), Combat éternel (survival), Combat éclair (Time attack) et Repos des chevaliers (bonus). Nous disons au revoir au mode Grand Pope malheureusement.  

Pour finir tout cela, les musiques ne sont toujours pas celles de la série mais elles restent bien dans l'ambiance et les voix sont en japonais ! 

En général : un jeu pour les fans et rien que pour eux. 

 

Baron Sieghield, le 27/06/09, jeu terminé

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici