Pokémon versions X et Y

Pokémon versions X et Y

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
3DS
Éditeur: 
Nintendo
Développeur: 
Nintendo
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2013
Support: 
Cartouche
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Oui
Public conseillé: 
3 ans et +

Test

Il était temps que je me lance dans la rédaction de la fiche de la toute dernière version du célèbre et indémodable jeu Pokemon. D'autant qu'avec celle-ci, plein de nouveautés !
Tout d'abord, une sixième génération de créatures de poche, ce qui monte le nombre des bestioles à 718. On est bien loin des 151 de base, mais c'est tellement agréable de courir après tout ce petit monde ! Mon côté collectionneuse apprécie ce gonflage des effectifs, mais tout le monde n'est pas de mon avis. Car qui dit nouvelles créatures, dit forcément panne d'inspiration à un moment où à un autre. Ainsi donc, la sixième fournée nous pond un Pokemon épée, un autre digne d'un combat de catch mexicain, ou encore un dragon qui dégouline. Heureusement, la plupart ont un design réussi, avec son lot de boules de pixel mignonnes et de gros pas beaux qui font peur.
D'autant que maintenant, les Pokemon sauvages peuvent vous attaquer en horde. Ils sont cinq, vous êtes seul face à eux. Ils sont certes plus faibles mais quand même ! Une nouvelle dimension de la chasse s'offre à vous. 

Il existe également de nouvelles manières de faire évoluer vos Pokemon. En tenant la console en bas, en le faisant monter de niveau sous la pluie… Bref, de quoi remplir votre cervelle de trucs inutiles. Grande nouveauté aussi, la Méga-évolution. Certains des Pokemon, toute génération confondue, peut, le temps d'un combat, évoluer en un super Pokemon de la mort qui tue. Pour cela, il vous faut le bracelet (donné au fil de l'histoire) et la pierre correspondant au Pokemon. Certaines sont données, d'autres sont à découvrir (armez-vous de patience, d'ailleurs). Cette Méga-évolution rend votre bestiole très forte, ce qui peut être ponctuellement pratique. A noter qu'un seul Pokemon peut Méga-évoluer dans votre équipe lors d'un combat.
Petite nouveauté aussi, le type Fée. Je vous entends rire d'ici, mais finalement, ce n'est pas une si mauvaise idée. C'est un type qui permet surtout, à mon sens, de contrer la force des terribles dragons. Parmi les anciennes générations, certains Pokemon gagnent le double type. Encore de nouvelles choses à retenir si on se veut joueur stratégique (ce que je ne suis pas).  

Grande nouveauté d'un point de vue graphique : l'arrivée de la 3D dans le jeu. Si la vision se fait toujours du dessus, elle se fait avec profondeur et de trois quart. Je craignais un changement radical dans la manière de jouer mais aussi dans l'esprit même de la série. Finalement, cette nouveauté graphique s'intègre parfaitement au système, avec l'aide des versions Blanc et Noir qui ont préparé le terrain. Les déplacements sont globalement fluides, sauf peut-être dans la capitale où certains plans de caméra sont casse-Pokeball. La qualité graphique est là sans être exceptionnelle, on reste dans l'esprit des jeux originaux. Le fait que les Pokemon sont à présent en 3D est par contre très intéressant car cela les rend plus vivants. Les effets lors des combats sont dynamiques et rappellent beaucoup les jeux sur Nintendo 64 (Pokémon Stadium). L'écran 3D de la console peut servir en phase combat, lors de cinématiques (fort sympa d'ailleurs) et... c'est tout je crois. En gros, une 3D accessoire, qui tire toujours autant sur les yeux. 

La région de Kalos ressemble beaucoup à la France. De façon simplifiée, on retrouve les paysages bretons, le Nord froid et pluvieux, la capitale immense et flamboyante, le luxe de Versailles… C'est fort sympa, surtout pour les français que nous sommes car nous voyons probablement plus les clins d'oeil que les autres pays. Après, on voit aussi clairement les stéréotypes qui ont inspiré le jeu, mais c'est un détail et une autre histoire.
Parmi les grandes nouveautés aussi, un système d'interactivité avec vos Pokemon. Il s'agit de la Pokérécré, sorte d'interface à la Tamagochi. Vous pouvez câliner vos créatures via l'écran tactile, les gaver de Pofiteroles, faire des mini-jeux avec eux (trois au choix, quatre niveaux de difficulté pour chaque)… Cela vous permet d'augmenter votre capital sympathie auprès d'eux, etc. Passablement inutile sauf pour les Pokemon évoluant via l'amitié, mais cela reste appréciable de cajoler nos sales bêtes. Par ailleurs, vous pouvez chevaucher certains Pokemon à certains endroits de la carte, en fonction du terrain qu'ils vont vous aider à traverser. M'attendant à avoir un nouveau moyen de locomotion durant tout le jeu, je suis un peu déçue par ce point.
On retrouve aussi un système de perfectionnement, que je n'utilise jamais. Vos Pokemon entraînent spécifiquement leur vitesse, leur attaque, leur défense, etc, en passant par de la baston de sac de sable ou par des petits jeux de type tir au but ou esquive. Pour les fans de stratégie sans doute.  

L'histoire de cet opus nous mène sur les traces du mystère de la Méga-évolution. Sur le chemin, nous en apprenons un peu sur les Pokemon légendaires de la région, mais aussi sur un étrange homme dont le souhait était de redonner la vie aux Pokemon décédés (notamment le sien, touchante histoire). Bien entendu, une bande de voyous veut l'utiliser à mauvais escient, etc. Cette fois, c'est la flamboyante (et ridicule) Team Flare qui donne le La. Ils sont rouges, obsédés par la beauté, et ne rêvent que d'embellir le monde en éradiquant, du coup, la mocheté (en gros).
Vous pouvez, pour la première fois dans la série, personnaliser votre héros. Sexe, couleur de cheveux, de peau, d'yeux, vêtements… Vous pouvez jouer à la poupée avec votre dresseur en achetant accessoires et compagnie et en vous rendant chez le coiffeur. Pour un jeu basé sur la France, il paraissait normal que le côté mode ressorte. D'ailleurs, on le retrouve aussi avec la lubie des Couafarel à personnaliser chez le toiletteur. Ah, la bêtise des possesseurs de caniche…
Vous commencez l'aventure sans rival mais avec une bande de potes. Ils ont chacun une personnalité affirmée, certes peu développée, mais tout de même appréciable et renforçant un peu l'esprit RPG du jeu. Vos copains vous accompagnent dans votre aventure, vous aident, vous conseillent, s'insurgent, etc. Un vrai travail a été fait sur l'histoire, je trouve. Même si l'ensemble reste court, on a quand même droit à quelque chose d'un peu captivant.  

Niveau interactivité avec le monde extérieur, tout est simplifié. Vous voyez très aisément vos amis, vos copains (ceux avec qui vous avez eu un échange, fait un combat…) et les passants, les joueurs du monde entier en ligne en même temps que vous. Vous pouvez lancer des défis, échanger des Pokemon, donner des bonus divers et variés… Toujours le GTS qui cette fois vous autorise à chercher ou demander des Pokemon que vous n'avez pas vu dans votre Pokedex mais dont vous connaissez le nom (c'est-à-dire tous). Nouveauté aussi, l'échange miracle que j'affectionne particulièrement. Vous échangez le Pokemon de votre choix contre un Pokemon mystère avec un autre joueur. Cet échange vous permet de récolter des points à échanger contre des objets plus ou moins rares. Vos réels amis vous permettent aussi de débloquer de mini-safaris où chaque contact vous « propose » trois Pokemon du même type, plus ou moins rares. Il faut donc collectionner les amis pour avoir un max de possibilités de capture.
Nouveauté qui n'est pas encore ouverte (fin décembre il me semble), la Poké-banque. Je ne sais pas trop de quoi il s'agit mais il me semble que cela vous permet de récupérer les Pokemon de vos anciennes versions. Ce service deviendra payant au printemps 2014 (5€ par mois environ).  

 

Pour finir, on a aussi droit dans cette nouvelle version à de nouveaux objets, de nouvelles attaques, de nouveaux design d'interface, etc.  

Globalement donc, la nouvelle cuvée Pokemon se révèle être un grand cru, avec plein d'innovations et de nouvelles bestioles. Une réussite qui se montre tout de même un peu facile à terminer (dans sa phase histoire et Ligue). Tous les capturer ne sera par contre pas de la tarte...

DDG, le 22/11/13, 90h de jeu pour le moment

A noter la sortie de deux consoles exclusives 3DS XL aux couleurs de ces versions.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici