Phoenix Wright: Ace Attorney - Justice for all

Phoenix Wright: Ace Attorney - Justice for all

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Point n' click
Console(s): 
Nintendo DS, Xbox One, Playstation4, Nintendo Switch et PC
Éditeur: 
Capcom
Développeur: 
Capcom
Date de sortie originale: 
18 octobre 2002 (GBA) - 26 octobre 2006 (DS)
Date de sortie en France: 
16 mars 2007 (DS) - 2019 (Xbox One, Playstation4, Nintendo Switch et PC)
Support: 
Cartouche, dématérialisé
Version: 
européenne
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Oui
Prix: 
40€
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

Phoenix Wright n'a pas dit son dernier mot après ses cinq enquêtes du premier opus. Il reprend son service un an plus tard pour quatre nouvelles enquêtes de plus en plus difficiles. 

«Pourquoi faire une fiche d'un jeu si ça ressemble à l'ancien?» 

Phoenix Wright: Ace Attorney - Justice for all présente des nouveautés qui méritent qu'on lui consacre sa propre fiche. Il est cependant inutile de présenter le système de jeu qui est si bien présenté à travers la fiche de Phoenix Wright: Ace Attorney
Néanmoins, de nouveaux personnages importants et un nouvel objet capital feront leur apparition, et d'anciens personnages reviendront, pour le plus grand bonheur des joueurs. 

Parlons du nouvel objet capital: le Magatama. Cet objet, prêté par Maya Fey (souvenez vous, la soeur de votre mentor, qui vous accompagnera après que vous l'ayez acquitté!) vous permettra de découvrir la vérité cachée des gens. Comment? Certains témoignages seront "verrouillés" par des "verrous-psychés", et vous aurez pour mission de faire cracher le morceau à votre témoin en lui présentant diverses preuves. Bien évidement, plus il y a de verrous, plus il faudra présenter de preuves. 

Il faudra une attaque pour briser le verrou de Inès, tandis que Frisé le Clown en demandera deux... ou plus?

 

Niveau personnages, nous en retiendrons surtout deux: Pearl et Franziska. La première, de son patronyme Pearl Fey, est la jeune cousine de Maya, avec qui elle vit depuis son départ pour reprendre son entrainement intensif. Bien que très jeune, elle possède des pouvoirs de médium très puissants, voire plus que ceux de Maya. Elle est considérée d'ailleurs comme le nouveau prodige de la famille Fey. La seconde n'est rien d'autre que le nouveau procureur de cet épisode, Franziska Von Karma, fille du procureur légendaire Manfred Von Karma, invaincu en quarante ans... jusqu'à ce que vous l'affrontiez lors du premier épisode. Clairement décidée à se venger de l'affront d'il y a un an, elle cherchera par tous les moyens de gagner un procès contre Phoenix. Mais recherche-t-elle vraiment à laver l'honneur de sa famille, ou bien est-elle motivée par autre chose? 

Cependant, ce jeu possède trois points noirs majeurs, contrairement au premier épisode.
Primo, c'est une suite. Qui dit suite dit que ça va reprendre des éléments du premier épisode, et c'est le cas. Malgré les résumés des différentes affaires qui seront évoquées, il est fortement conseillé d'avoir joué à Phoenix Wright: Ace Attorney avant d'attaquer cet épisode.
Deuzio, l'OST. Elle est clairement en dessous du premier épisode, et on ne retiendra aucune musique provenant de cet épisode (alors que Cornered du premier épisode nous reste encore en tête)
Tertio, et c'est certainement ce qui gâche le plus cet épisode, la traduction de cet épisode est clairement catastrophique. On ne sait pas qui a eu le rôle de traduire ce jeu, mais ça ne devait pas être le même que le premier opus, au vu des nombreuses fautes d'orthographe qui y trainent. On en viendrait même à se demander si ce ne sont pas les traducteurs de FF7 qui ont traduit Ace Attorney 2... 

Pour conclure, malgré les points noirs, ça reste un très bon épisode à faire, surtout pour l'histoire dont la conclusion arrivera dans Phoenix Wright: Ace Attorney - Trials and Tribulations. A ne pas rater si vous avez fait le premier épisode! 

Kosnyru le 29/07/09

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici