Phantasy Star II

Phantasy Star II

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
Megadrive, Master System, PS2
Éditeur: 
Sega
Développeur: 
Sega
Date de sortie originale: 
1989
Date de sortie en France: 
1990
Support: 
Cartouche, CD
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Testé sur un jeu PSP regroupant de mythiques opus de Megadrive, Phantasy Star 2 se révèle être un RPG compliqué.
Il faut tout d'abord souligner que l'histoire, bien que classique, se déroule dans un univers assez peu exploré à l'époque dans les jeux vidéo : la Science-Fiction. Mêlant donc SF et Heroic-fantasy, vous combattez à coups de magie et d'armes des monstres biologiques et mécaniques sur plusieurs planètes. Les personnages, pour le peu que j'ai pu en voir, sont assez banals. Un héros (militaire) sur qui tout repose accompagné au départ d'une espèce d'extra-terrestre qu'il a sauvé sept mois auparavant. Le chara-design est banal et fait vraiment penser aux mangas de l'époque. En gros, c'est grosse touffe et menton carré pour tout le monde. Les monstres sont variés, on a droit aux classiques serpents, grenouilles et autres insectes, mais aussi aux robots de toutes sortes et aux monstres plus épiques.  

Assez spécial, le système de combat est à la fois original et classique. On choisit ses actions par un menu, c'est du tour par tour par équipe. La vue est de derrière (comme dans Dungeon Maker mais sans les personnages) et les monstres nous font donc face. Equipe de 4 au maximum, les actions se résument à attaquer, se défendre, utiliser un objet équipé et utiliser la magie. Les sorts assez banals d'ailleurs. Quand vous avez décidé de qui fait quoi dans l'équipe, l'action débute. Et là, gros fouillis, on ne comprend plus rien à ce qu'il se passe ni comment nos personnages se retrouvent à cogner untel et non untel et surtout après que untel se soit fait attaquer. Bref, ça va vite, on a l'impression que ça ne suit pas ce qu'on a ordonné deux secondes avant, mais c'est pas grave. Il y a aussi une histoire d'emplacement de vos personnages (devant, derrière) mais ce n'est guère visible sur l'écran de combat.
Lors des phases d'exploration, vous vous baladez dans des décors en 2D très colorés où vos personnages sont tout petits mais pas SD (comme dans Pokémon Versions Rouge, Bleu, Jaune sauf que là, c'est SD). Les personnages de l'équipe suivent le héros en file indienne, ça change des équipes dans l'ombre du héros seulement visibles pendant les combats. Vous pouvez discuter avec qui vous voulez lors des phases d'exploration et les cartes sont plutôt grandes. Une grande map est disponible en sortir des villes et autres mini-map. Les combats apparaissent aléatoirement.  

Musicalement, c'est assez étrange à mes oreilles. Un des thèmes commence exactement comme le générique de Starky et Hutch, ce qui m'a fait sourire. Sinon, c'est assez sympa, parfois dissonant. Les bruitages sont à bannir tant ils sont merdiques.
Pour finir, sachez que ce jeu est digne de la réputation des vieux jeux : il est super difficile. On ne sait pas trop où on doit aller, on se fait poutrer comme pas permis par les monstres... Bref, faut s'accrocher pour le finir. D'ailleurs, un livret stratégique était fourni avec le jeu à l'époque.
A noter enfin que, sur la jaquette, les personnages sont plus vieux que dans le jeu et que Nei (l'extra-terrestre) y est affublée de cornes alors que dans le jeu, ce sont des grandes oreilles. Petit détail marrant. 

Bref, un vieux jeu difficile mais sans doute mythique." 

DDG, le 01/01/10

A noter que les jeux de la même série sont très nombreux et sortent sur beaucoup de plates-formes.  

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici