Jigoku Shoujo Akekazura

Jigoku Shoujo Akekazura

Titre original: 
Jigoku Shoujo Akekazura
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Aventure graphique, visual novel
Console(s): 
Nintendo DS
Éditeur: 
Compile Heart
Développeur: 
Compile Heart
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
Non prévu
Support: 
Cartouche
Version: 
Japonaise
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
4800 Yen
Public conseillé: 
12 ans et plus

Test

Je tiens d'abord à signaler que ce jeu n'est sorti qu'au Japon et qu'il n'est pas annoncé en Europe. Je l'ai donc testé en japonais. Et comme je n'y connais rien, ce sera un avis superficiel, sans réelle compréhension des textes. 
Pas de petite vidéo pour nous accueillir dans le jeu, juste un beau menu dans le pur style de la série animée. Très classe donc. Pour avoir fouiné dedans de fond en comble, je peux vous dire que seuls une collection d'images du jeu et un lecteur des morceaux musicaux sont disponibles outre le mode jeu réel. Je tiens à souligner que six emplacements de sauvegarde sont proposés, ce qui change des trois, voire deux habituels. Remarquez, vu le type de jeu, je n'en vois pas l'utilité.  

 

 

 

Graphiquement, c'est plutôt sympa, plusieurs extraits de la série ponctuent les longues (très longues) scènes de dialogue. Sinon, le reste du jeu semble n'être qu'une succession d'images fixes, images qui semblent d'ailleurs coupées à la scie électrique. En effet, les bords des personnages présentent un aspect pixellisé fort désagréable bien que peu gênant à la jouabilité. Parlons-en d'ailleurs : elle est inexistante. Pire qu'un point&click, ce jeu semble n'exister que pour cliquer, cliquer et… cliquer pour faire défiler le texte. Aucun intérêt donc, même pour voir de belles images.
Musicalement, on retrouve l'ambiance de l'anime, c'est beau bien que moins que les OST sublimes de la série sur petit écran. Pas grand-chose d'autre à dire à par ça. 

 

 

 

L'histoire commence avec la vague impression d'être la personne qui subit la vengeance. On voit en effet nos mains brûler (dans le jeu hein…) puis les personnages principaux de la série apparaître devant nous pour nous parler (que disent-ils ? Aucune idée). On se voit même faire une balade en barque vers l'Enfer en compagnie d'Ai Enma. Puis hop ! Plus rien, on se retrouve dans une chambre, puis dans salle de classe, un prof nous parle, puis on se met à chercher quelque chose (c'est en japonais, j'ignore donc quoi) en compagnie d'une colérique camarade de classe. Ça pourrait être sympa, mais le manque flagrant d'interactivité épuise vite mon intérêt pour le jeu. Dommage, moi qui adore l'anime… 

En bref, un jeu uniquement disponible en import, et on comprend pourquoi. C'est certes beau, mais ça ne vaut pas la série, et surtout on lit plus qu'on ne joue. On ne fait même que ça d'ailleurs." 

dragondegivre, 14/02/09

Retrouvez la série d'origine Fille des Enfers (La).
 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici