Ico

Ico

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, aventure
Console(s): 
Ps2, Ps3
Éditeur: 
Sony Computer Entertainment
Développeur: 
SCE Japan Studio (Team Ico)
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
2002 (2011)
Support: 
DVD, dématérialisé
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1 (2 ?)
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
29€€ (vendu avec Shadow of the Colossus)
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

Je ne vais pas vous mentir, je vais faire court. Que dire sur ce jeu légendaire ? Eh bien pas grand-chose. Commençons par l'histoire. 

Un garçon bizarre se fait enfermer, s'échappe et rencontre une fille tout aussi bizarre, elle aussi enfermée, qui parle une langue différente. Après l'avoir libérée, ils vont tous les deux tenter de s'enfuir du château dans lequel ils se trouvent. Bien évidemment, un personnage va leur mettre des bâtons dans les roues. L'histoire est assez soft et il ne se passe pas grand chose. 


Ico aurait mieux fait de la laisser enfermée...

L'ambiance est plutôt sympa. Il n'y a pas ou peu de musique ce qui permet de mieux s'immerger dans ce jeu. Les deux protagonistes sont seuls de manière générale sauf quand ils se font agresser par des ombres, ce silence nous fait aussi ressentir cette solitude ce qui est très positif. Il n'y a pas grand à rajouter concernant ce point. Passons au gameplay. 


L'ambiance est sympa, dommage que le reste ne suit pas.

Ico est un jeu d'action-aventure se déroulant dans un château. Le but va être de résoudre des sortes « d'énigmes » pour réussir à avancer. C'est plutôt classique en somme. La petite touche d'originalité vient du fait que l'on est accompagné de Yorda et qu'il faut composer avec elle pour avancer. Le jeu est assez vieux et cela se ressent dans le gameplay. Ico n'est pas très maniable. Il m'est arrivé de rater une corde juste parce que la caméra était mal placée. Les puzzles sont vraiment faciles, les seuls moments où j'ai bloqué quelques minutes c'est à cause d'une porte que je n'avais pas vue, c'est dire. En plus de ces énigmes, Ico va devoir combattre. Des ombres surgissent pour tenter de kidnapper Yorda tout au long du jeu. Là non plus, Ico n'est pas doué. Il ne possède qu'un combo de base qui n'évolue pas. La seule évolution vient de l'arme qu'utilise Ico. Il commence avec un bâton, puis trouve une épée et d'autres armes. Cela ne change pas vraiment grand chose si ce n'est que les armes sont de plus en plus puissantes. C'est tout.  


Cela ne tiendrait qu'à moi, je vous laisserais l'emmener.

Parlons aussi de Yorda. C'est le boulet par excellence. Elle est lente, ne sert à rien etc. quand on avance, on peut l'appeler pour qu'elle nous rejoigne, mais elle est lente, mais lente… Du coup, on va plutôt opter pour lui donner la main afin de la faire avancer plus vite mais même comme ça, ce n'est pas agréable. Il faut l'assister pour tout comme par exemple pour la faire monter un rebord. Cela alourdit considérablement le gameplay. Déjà lorsque l'on contrôle simplement Ico, ce n'est pas très agréable mais lorsque l'on doit s'occuper de Yorda, cela en devient horrible tout simplement.  


Le jeu est assez joli quand même.

 


Vous allez passer une grande partie du jeu à lui donner la main pour la faire avancer plus vite

 

Abordons un dernier point : la durée de vie. Il faut apparemment 8 heures en moyenne pour le terminer une première fois. Une fois terminé, il est possible de le recommencer. Et le new game plus n'est pas si mauvais. Outre le fait de débloquer un sabre laser et le fait qu'il est apparemment possible qu'un deuxième joueur contrôle Yorda, le gros point positif est que cette fois-ci on comprend ce que nous raconte Yorda. Avant ce n'était pas le cas puisque comme précisé plus tôt, nos deux héros ne parlent pas la même langue. 

Que dire de plus ? Ico fait partie de ces jeux légendaires qui ont marqué une génération de joueurs. Je l'avais testé une petite demi-heure à sa sortie en 2002 et je n'avais pas du tout aimé. Mais j'ai voulu lui donner une nouvelle chance 11 ans plus tard. J'y ai joué près de 5 heures et ce n'est pas mieux. Certes, l'ambiance est plutôt sympa mais c'est tout. Il n'est pas jouable, n'a pas beaucoup de challenge et Yorda est plus un boulet qu'autre chose. J'ai lu sur différents sites que la force de Ico est qu'il est poétique, entre autre grâce au lien que créent nos 2 personnages par le fait de pouvoir se donner la main. Cette poésie ne m'a pas touché, j'ai largement préféré celle de Okami pour le coup sans compter qu'il est mille fois plus agréable à jouer. Est-ce que je vous le conseille ? Oui et non. Il est légendaire donc il mérite d'être testé, mais je n'ai pas du tout aimé. 

Par Seraphim, version HD testée, 5h de jeu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici