Gate of Doom

Gate of Doom

Titre original: 
Dark Seal
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Aventure, RPG, heroic-fantasy
Console(s): 
arcade
Éditeur: 
Data East
Développeur: 
Data East
Date de sortie originale: 
1990
Date de sortie en France: 
1990
Support: 
carte
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1 à 2
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Je suis désolée pour la petitesse des images que je joins à ma fiche. Il m'a en effet été impossible d'en trouver de mieux, pour l'instant.
Gate of Doom, de son nom original Dark Seal est un jeu Arcade retrouvable dans des compilations de jeu pour consoles plus récentes comme la Wii. Il fait partie d'une série dont les titres sont sortis sur Arcade et NES. Mais parlons bien, parlons peu.
L'histoire est, comme vous pouvez le voir, très banale. Des héros typiquement heroic-fantasy doivent sauver le Royaume d'une menace diabolique, ici en l'occurrence une porte menant tout droit vers les Enfers. Nos quatre fiers combattants reprennent les bases du genre : une magicienne, puissante en magie mais qui encaisse mal les coups, un chevalier blond aux yeux bleus, un barde un peu roublard sur les bords, et un ninja... Un ninja ?! Oui, j'ignorais que dans l'heroic-fantasy basique type Donjons & Dragons, il y avait des ninjas. Mais passons ce détail. Dans l'introduction, on nous donne une fiche biographique des héros. On apprend leur nom entier, âge, poids, taille, signe astrologique, et même leur alignement. Ce dernier est la touche purement JdR (Jeu de Rôle) sur table, et m'a fait sourire. Mais ne vous leurrez pas, ces détails ne servent à rien. Le but du jeu est de se balader dans des lieux truffés de monstres pour les combattre, point.  

Les lieux sont d'ailleurs assez classiques. Donjons, plaines enneigées et autres chemins de ronde vous accueilleront, vous et vos innombrables ennemis, pour une partie endiablée de "j'esquive-je frappe" de toute beauté. Les pièces sont rapides à traverser et les boss arrivent très vite. Vue du dessus en fausse 3D, vous vous baladez aisément mais pas assez vite. Les projectiles et ennemis sont difficiles à esquiver puisque, avant même de les détecter, ils vous ont déjà touché. De même, attaquer est assez compliqué, surtout quand on prend le barde qui est franchement désavantagé par rapport aux autres. Il ne peut en effet tirer que dans une seule direction à la fois et seulement un minuscule projectile. Je souligne ici que la fiche biographique du barde signale comme arme une lance élastique. A l'écran, on dirait seulement un lancer de fourchette. Les autres personnages sont plus gérables et rentables, niveau attaque. La magicienne fait de rapides traînées de feu sur une bonne bande devant elle, le ninja lance trois shuriken à la fois, et le chevalier a carrément un fléau qu'il fait tourner autour de lui. C'est super pratique. 

Chaque personnage a un bonus de classe. Le ninja est par exemple plus rapide que les autres et le barde résiste bien au poison. Cependant, ces bonus restent de l'ordre de l'anecdotique puisqu'on ne voit guère la différence entre les parties selon le personnage joué. Par contre, le petit côté fun réside dans le coup spécial des héros, le même pour tous. Au fur et à mesure que vous tuez des ennemis, vous gagnez en magie. Quand la barre est pleine, vous pouvez activer un sort, sort disponible dans un livre. Mais le livre tourne ces pages tout seul et c'est à vous de choisir le bon moment pour appuyer. Vous pouvez ainsi devenir une tornade, un jet d'eau ou encore un coffre pour avancer plus aisément. Évidemment, l'effet se dissipe quand la barre de magie est vide.
Comme dans tout jeu du genre, vous pouvez récolter des objets, pour la plupart des bijoux. Ces bijoux, outre vous rapporter des points, peuvent vous aider en s'activant. Ces effets ne sont cependant pas prévisibles et parfois, cela ne sert à rien. 

Graphiquement, c'est de l'arcade quoi. C'est typique heroic-fantasy, des pièges, des monstres type squelettes, zombies, limons, harpies et autres dragons... Les effets ne sont pas extra, mais on ne peut pas trop en demander à un jeu de cette année.
Musicalement, c'est plutôt agréable, chose exceptionnelle pour les jeux de cette période. Des thèmes très châteaux et chevaliers, mais des bruitages pourris. La magicienne semble être masochiste, avec ses cris de jouissance à chaque coup qu'on lui porte...  

Bon, voilà, un jeu sympa mais assez difficile et qui m'énerve vite." 

DDG, le 30/05/10

Dans le même genre : Dungeon Magic.  

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici