Gaia Crusaders

Gaia Crusaders

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Beat them all
Console(s): 
Arcade
Éditeur: 
Noise Factory
Développeur: 
Noise Factory
Date de sortie originale: 
1999
Support: 
Carte
Version: 
anglaise
Nombre de joueurs: 
1 à 2
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

Je suis tombée dessus en fouillant dans mes jeux d'arcade. Il est plutôt sympa mais excessivement difficile.
L'histoire est plutôt banale. Dans un futur proche (20XX selon le jeu), vous devez récupérer les sept morceaux de la larme de Gaia, etc. Lisez le résumé. Comme d'habitude, vous êtes le héros qui sauve le monde. Là, vous pouvez choisir entre cinq combattants au départ : une femme gérant le feu, un rasta gérant le feu et le vent, un guerrier gérant le vent, un robot femelle gérant le feu et le vent et un blond gérant le feu. Je me trompe peut-être dans les éléments que chacun possède, mais ce n'est pas dramatique. 

En quoi consiste le jeu ? En fait, c'est un beat them all en screen horizontal, vous avancez écran par écran pour tuer des ennemis. Ils sont nombreux et variés, souvent très balèzes. Vous avez la possibilité d'utiliser des orbes de pouvoir, sachant qu'un orbe de ou des éléments que vous gérez donne un pouvoir puissant qui touche tout le monde sur l'écran. Vous pouvez aussi utiliser des armes et objets tombés à terre, mais ils sont rares et ne durent guère longtemps. A part ça, c'est du coup de pied ou de poing, on matraque les boutons et ça fait des combos, toujours les mêmes.
Graphiquement, c'est assez sympa pour la borne. En 2D, c'est coloré et plutôt détaillé. J'apprécie les décors et le design des monstres. Par contre, je trouve les personnages un peu banals, sauf peut-être le robot femelle. D'ailleurs, celle-ci m'a fait bien rire quand j'ai remarqué qu'elle ne se baissait pas pour ramasser les objets mais qu'elle jouait à la grue avec son bras. Au niveau des effets de pouvoir, c'est du grand classique, pluie de boules de feu et monstres qui crament. 

 

Musicalement, j'ai été étonnée du côté élaboré des thèmes. On vogue sur du futuriste avec des tonalités ancestrales, comme des sons électriques où s'accole une voie de prêtresse. Plutôt appréciable, ça accompagne bien le jeu. Niveau bruitage, c'est très banal, sauf peut-être le bruit de certains monstres qui est super marrant à écouter. 

Voilà, en bref, un petit défouloir difficile, pour les fans du genre. 

DDG, le 19/12/09

Dans le genre, retrouvez Sailor Moon ou encore Strider 2

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici