Freshly-Picked : Tingle's Rosy Rupeeland

Freshly-Picked : Tingle's Rosy Rupeeland

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
DS
Éditeur: 
Nintendo
Développeur: 
Vanpool
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2007
Support: 
Cartouche
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
40€ neuf
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Quelle drôle d'histoire que celle de ce jeu ! Dès le départ, on se dit "hm ça sent l'arnaque à plein nez, le vieux Pépé Rubis veut juste récupérer des rubis facilement grâce à ce crétin de Tingle !", et on se rend vite compte qu'on a raison. Ce jeu qu'en français on appelle pompeusement Tout nouveau Tout beau : Tingle voit la vie en rose à Rubis Land, est, dans la lignée des Zelda, le vilain petit canard délirant à la mode vareuse et mauvais caractère.
Graphiquement, Freshly-Picked est assez bas de gamme : pas de quoi défrayer la chronique, c'est de la 2D colorée, avec quelques passages en 3D. Les décors sont à la Zelda (The Legend of) : The Minish Cap, c'est à dire principalement ronds et doux. Les personnages sont banaux, pas de chara design marquant, à par peut-être les mimiques du héros Tingle, complètement barge, ou du design des compagnons. Pas grand chose de plus à dire à ce sujet. Faut juste aimer l'humour gras, façon collégien.  

Musicalement, pareil, pas de quoi casser trois pattes à un chocobo. C'est mignon ou décalé, voire parfois les deux, mais c'est pas excessivement travaillé ou poussé.
L'originalité du jeu réside uniquement dans sa jouabilité et son histoire. Le concept est simple : vous devez récupérer des rubis par divers moyens, même les plus illicites, afin d'alimenter la source. Mais ces mêmes rubis vous servent de barre de vie. Ainsi, à chaque fois qu'un monstre vous tombe sur le coin du bonnet, vous perdez votre argent. Il est ainsi très facile de perdre en deux crochets du droit votre pécule si durement gagné.
Autre chose, le héros se dirige avec la croix directionnelle ou les boutons, et les actions s'effectuent via l'écran tactile et le stylet. Un peu déroutant au départ, ça se prend vite en main.  

Tingle est amené à visiter de nombreuses îles, disponibles au fur et à mesure que la source grandit sous les portions de rubis. Toutes les îles ont leur lot de mystères et bonus cachés, et chacune à ses monstres, de plus en plus difficiles à abattre, et ses ingrédients. Car dans ce jeu, on peut créer ses propres objets en combinant des bases dans la marmite présente chez notre héros. Ainsi, avec un peu de mousse et de poisson (je dis ça au hasard), on peut créer une potion sympathique qui se vend plutôt bien.
Le plus important, dans ce jeu, est de savoir marchander et surtout arnaquer. Pas très moral me direz-vous, mais ce jeu ne l'est pas ! On vous apprend à tour de bras à grappiller un maximum de rubis à droite et à gauche, et tous les protagonistes du jeu, même les portes de donjon, n'hésiterons pas à attendre de se faire graisser la patte pour vous laisser passer. D'ailleurs, au départ, tous les gens dans la rue marchande de la ville ferment leur devanture sur votre passage. Vraiment très fun donc.
La possibilité d'avoir des mercenaires à votre service vous sera d'une grande aide face à des monstres toujours plus avides de rubis et coriaces. Ne plus avoir de rubis signifie la fin de la partie, ce qui est assez drôle dans une société de consommation comme la nôtre. Les mercenaires sont tous plus ou moins gourmands, et si vous ne proposez pas une somme assez forte, soyez sûr qu'ils ne vous aideront pas !  

En définitive, un jeu fort sympathique sans morale et plein d'humour, d'une difficulté respectable de surcroît." 

Dragon de Givre, le 1/01/09

Dans la lignée des Zelda avec le même mode de vue, trouvez aussi : Zelda (The Legend of) : A link to the past, Zelda (The Legend of) : The Minish Cap et bien d'autres. A noter qu'un second volet est sorti récemment au Japon. 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici