Enchanted Folk and the School of Wizardry

Enchanted Folk and the School of Wizardry

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Simulateur de vie, magie
Console(s): 
Nintendo DS
Éditeur: 
Konami
Développeur: 
Konami
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009
Support: 
Cartouche
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1 à 4
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
40€ neuf
Public conseillé: 
3 ans et +

Test

"Voici un remake de Animal Crossing : Wild World en version magique. Vivez en communauté et allez à l'école de magie pour apprendre à devenir un vrai magicien.
Ainsi donc, vous êtes un humain et vous vous inscrivez à l'école de Magie de votre choix. Vous vous retrouvez installé dans un internat, dans un campus pas comme les autres. Tous vos camarades de classe et vos professeurs sont des sortes de monstres ou des animaux parlants (ça rappelle là encore Animal Crossing). Faites votre vie en pêchant, attrapant des insectes, visitant la maison hantée. Mais surtout, en suivant les cours dispensés toutes les heures dans l'école. Ces cours sont courts ; ils ne durent guère plus que deux minutes. Les professeurs vous apprennent le B.A-BA de la magie et de l'incantation, sorts qui vous serviront en dehors des cours. Un petit bémol à apporter à ce système : il faut soit jouer plusieurs heures de suite soit jouer le temps d'un cours et éteindre le temps de passer au cours suivant. De plus, certains cours reviennent suivant les heures. C'est assez chiant quand on a pour objectif de remplir notre carnet de présence le plus vite possible. Il faut aussi savoir que chaque prof ne dispense qu'un cours différent par jour. Ça vous oblige donc à jouer plusieurs jours d'affilé.  

Le jeu peut se jouer soit totalement avec le stylet, soit totalement avec les boutons. Vous pouvez aussi mélanger les deux systèmes. C'est assez maniable malgré quelques désagréments concernant la place des meubles dans votre chambre (il faut piger qu'on pose l'objet avec le stylet, qu'on le bouge avec B, qu'on le récupère avec A et qu'on l'utilise avec X) et aussi le passage de votre inventaire à celui des marchands. C'est un coup à prendre sans doute.
Dès le début du jeu, on vous propose de choisir le nom, la date de naissance et l'apparence de votre personnage. Cette apparence pourra être changée via le coiffeur et la styliste. Après qu'on vous ait expliqué le fonctionnement de base du jeu, on vous lâche dans la nature. Comme c'est enfantin et simpliste, pas de souci. Au fur et à mesure des cours, vous gagnerez des étoiles, dix étoiles équivalant à une grosse étoile. De quoi tenir longtemps en somme. Cependant, le concept est répétitif et on fait vite le tour des activités proposées. D'autant que c'est très similaire à Animal Crossing, en moins prenant malgré plus de possibilités. Vous avez par exemple un système d'heure mystère pendant laquelle vous devez aider diverses créatures venues d'autres mondes.  

Graphiquement, c'est en 3D plutôt bien réalisée, le tout se découpant parfaitement entre les deux écrans. La perspective et l'effet de profondeur est par ailleurs très bien montée. Les personnages sont de type SD, avec un chara design particulier. Par exemple, la vendeuse de la boutique de vêtements est une espèce de porte-manteau vivant. Le rendu des insectes et des poissons est proche des vrais animaux. J'entends par là qu'un triton ressemble à un triton et qu'un mille-pattes ressemble à un mille-pattes. On ne peut pas en dire autant des champignons puisqu'ils sont tous à peu près la même tronche, avec quelques variantes de couleur. Vivent les morilles vert fluo… Parfois, la caméra est mal gérée. Quand on veut pêcher, on ne voit pas forcément la rivière de haut, mais de côté. Cependant, ça change si on se met à tenir la canne à pêche.
Les thèmes musicaux et les bruitages sont variés et plutôt bons. Certaines musiques sont tout bonnement superbes de féerie. De plus, il semble qu'il y en ait beaucoup, un disquaire étant disponible pour en acheter. Vous pouvez par ailleurs jouer d'un instrument. Vous pouvez aussi jouer vous-même la sonnerie de l'école. Les personnages parlent un peu en yaourt, comme dans Animal Crossing. Cependant, ils le font avec des mots japonais, ou du moins ça y ressemble. Par contre, certaines intonations nous mettent le doute quant au sexe du personnage qui parle. 

Malgré le nombre important de choses à faire (collectionner insectes et poissons, aider les gens, avoir toutes les étoiles…), le concept s'essouffle assez vite. On s'ennuie rapidement. Je vous conseille donc plutôt Animal Crossing : Wild World qui est plus prenant bien que moins complet." 

Dragon de Givre, le 23/03/09.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici