Dynamite Dux

Dynamite Dux

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Beat'em all
Console(s): 
Arcade, Amiga, Atari...
Éditeur: 
Sega
Développeur: 
Sega
Date de sortie originale: 
1989
Date de sortie en France: 
1989
Support: 
carte, disquette...
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1 à 2
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
7 ans et +

Test

"Quand une espèce de Woody Woodpecker bleu ou rouge veut sauver une humaine des griffes d'animaux shootés aux OGM, ça donne Dynamite Dux.
Vous dirigez donc un canard bleu (rouge pour le joueur 2) donnant de bons gros coups de poing à des ennemis qui sont essentiellement animaux. D'entrée de jeu, on se dit "mais qu'est-ce que les programmeurs ont fumé ?". Car les ennemis sont tout bonnement difficiles à imaginer autrement que sous l'effet de la drogue. Des chiens au museau plus long que le corps et avec des crocs grands comme ma main, des bustes et têtes de caribous qui sautillent (on dirait vraiment le visage de la Noiraude, pour ceux qui connaissent), des renards munis de lance-roquettes... J'en passe, en tout cas le bestiaire est survolté. Les boss sont un peu plus classiques, avec des élémentaires de feu ou de pierre, ou encore un dragon chinois pour le second niveau. D'ailleurs, les niveaux contiennent plusieurs boss, n'apparaissant pas forcément en milieu de parcours et à la fin. Ils sont globalement assez simples à tuer, il y a toujours une technique facile à deviner.  

Pour rester au niveau de la difficulté, le jeu est assez complexe sans toutefois atteindre des sommets. Votre personnage bleu se manie bien, il donne de bons coups de punch et les ennemis meurent généralement au bout d'un coup. Ils sont parfois nombreux, mais rien d'insurmontable. En fait, la difficulté vient principalement du décor combiné aux monstres. Des trous ou des jets d'eau vous barrent souvent le passage et ils sont plus compliqués à esquiver que les ennemis seuls. C'est un peu bête de mourir à cause d'une buse d'arrosage, mais après tout, un canard n'aime pas l'eau ! Euh... Attendez...
Graphiquement, la version à laquelle j'ai joué (arcade) est très colorée et plutôt bien fichue pour son époque. De la fausse 3D pour le décor, c'est en fait un screenshot horizontal avec un faux effet de profondeur. Les personnages sont dessinés façon cartoon et la plupart des ennemis font peur par leur étrangeté.  

J'ai oublié de mentionner que, régulièrement, vous pouvez ramasser des armes à usage limité, comme des bombes, des cailloux ou des pistolets à eau. La plupart de ces armes vous permettent d'avoir un rayon d'action plus élevé, puisque le poing est au corps à corps. Cependant, certaines sont compliquées à manier, surtout quand l'ennemi est tout près et que votre projectile passe au dessus. Les programmeurs auraient combiner poing et armes bonus avec un bouton supplémentaire. Petite mention à ajouter : vous pouvez sauter, ce qui n'est pas toujours le cas dans ce genre de jeu.
Musicalement, ça flaire bon les années 80, avec des thèmes enjoués parfois psychédéliques. Pas de bruitage particulier, c'est assez vide au final. 

Voilà, en gros, un petit jeu sympa avec des personnages sortis d'un cerveau atteint." 

DDG, le 22/06/10

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici