Dungeon Magic

Dungeon Magic

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, RPG
Console(s): 
Arcade
Éditeur: 
Taito Corporation
Développeur: 
Taito Corporation
Date de sortie originale: 
1993
Date de sortie en France: 
1993
Support: 
Carte
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1 à 2
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Et voici donc un jeu d'arcade disponible dans la compilation de jeux Taito Legends 2 sur PS2, Xbox et PC. Pour ma part, je l'ai testé dans sa version japonaise sur borne d'arcade, son nom d'origine étant Lightbringer.
Qu'avons-nous donc ici ? Et bien un jeu relativement classique d'action-RPG, où vous devez combattre et évoluer dans divers lieux pour sauver la princesse. Vous pouvez pour cela choisir parmi 4 héros : un chevalier, un guerrier-samourai, une elfe et un magicien. Je tiens à souligner que le design des personnages, bien que classique, c'est fort sympathique. J'aime notamment beaucoup la tenue de l'elfe (Cystie). Pour rester au niveau du design, celui des monstres manque d'originalité mais reste appréciable. On reste dans les canons de l'heroic-fantasy, avec des kobolts, des loups-garou ou encore des chevaliers noirs.
Revenons au jeu lui-même. C'est de l'action-RPG, donc vous passez votre temps à taper du monstre avec ou sans arme, sachant que vous pouvez en récupérer dans les niveaux. Une assez bonne part d'interaction avec le décor est laissée. Vous pouvez en effet détruire les éléments du mobilier pour obtenir ou non des bonus. Des passages se libèrent aussi grâce à ça. Car oui, certains niveaux possèdent de simples énigmes, et il vous faudra les résoudre avant le temps imparti. Vous devez en effet sortir de chaque pièce (ou plutôt plan) avant 2 minutes, sous peine de vous voir agressé par des espèces de gelées immortelles.  

Outre ce côté timing, la difficulté est quand même grande. Les monstres sont nombreux, reviennent si vous changez de pièce puis y revenez... En plus, il n'est pas toujours facile de taper au bon endroit, les personnages 2D se déplaçant dans un plan en fausse 3D. ça n'aide pas pour viser et il devient chaud de s'extirper d'un encerclement de monstres pas contents. Jouer à deux devient alors indispensable. Ainsi, vous aurez peut-être une chance de voir la fin des nombreux niveaux pour sauver la princesse.
Notons enfin que de petites scènes de dialogues sont présentes. Cependant, comme j'y ai joué en japonais, j'ignore ce qu'ils ont bien pu se dire.
Soulignons enfin que, comme tout jeu d'action d'arcade, vos personnages ont un nombre de coups spéciaux et dévastateurs limité, chaque héros en aillant un différent. Très utile quand on est encerclé, ce genre de super pouvoir est de plus vraiment beau visuellement. A noter aussi que, pour le côté purement RPG, les personnages peuvent monter de niveau. J'ignore cependant quels en sont les véritables effets.
Musicalement, on retrouve des thèmes d'héroic-fantasy sympa, des bruitages fun qui sentent bon la nostalgie. 

En bref, un petit jeu d'arcade relativement linéaire et difficile, de quoi raviver vos souvenirs d'enfance." 

Dragon de Givre, le 15/06/09

Même genre : Gate of Doom

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici