Dino Crisis

Dino Crisis

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Horreur, action
Console(s): 
PS1, Dreamcast, PC
Éditeur: 
Capcom
Développeur: 
Capcom
Date de sortie originale: 
1999
Date de sortie en France: 
1999 (PS1), 2000 (DC)
Support: 
CD
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Public conseillé: 
12 ans et +

Fiches personnages

Test

"Amis de l'horreur et des dinosaures, bonsoir ! Voici venir la version écailleuse de Resident Evil, par la même équipe d'ailleurs.
Dino Crisis, ou quand Jurassic Park est plus ou moins adapté en jeu vidéo. J'ignore si c'est fait exprès, mais le jeu et le film se ressemblent beaucoup, notamment au niveau de l'histoire : une île pleine de dinosaures, un professeur qui les a sans doute crées, des courses-poursuites entre dino et humains... C'est un peu du copier/coller, à ceci près que le présent jeu est plus axé horreur que son cousin cinématographique. 

Imaginez des vues aléatoires, une nana difficile à manier, et des dino qui déboulent de nulle part pour vous poursuivre même dans vos retraites improvisées. Oui, ça peut être effectivement flippant, et ça l'est, du moins pour moi. J'ai toujours eu d'énormes sursauts à l'arrivée d'un dino alors qu'ils s'annoncent généralement par des cris qui sortent d'on ne sait où, et qui vous poursuivent pendant que vous galérez à trouver les boutons pour tirer. Inutile de préciser que la maniabilité laisse à désirer. On ne vous dit rien, vous vous débrouillez à tâtonner les touches, histoire de voir laquelle vous permet de tirer. La fille bouge mal, on se perd facilement et on se prend régulièrement des murs, à croire que la nana est bourrée. Cependant, j'admets que ce côté "comment on joue, purée !" ajoute une dose d'adrénaline au jeu lui-même.
Côté flippe, les dinosaures qui apparaissent sans qu'on s'y attende sont l'élément principal. Pire, ces bestioles arrivent à vous suivre dans les pièces où vous voulez vous enfermer, en brisant les fenêtres et les portes. Aucun répit donc, sauf quand vous les tuez. D'ailleurs, ils sont assez durs à mettre au tapis, suivant la race du dinosaure. Petit bémol à ce niveau, il y a assez peu de diversités, on rencontre surtout les plus connus, comme le tyrannosaure et le vélociraptor. D'ailleurs, en parlant du T-rex, il faut savoir que ces apparitions sont couplées à des tremblements de l'écran et de la manette ; de quoi vous faire sursauter.  

Graphiquement, c'est en 3D, plutôt beau pour la console, mais parfois, je trouve les dinosaures un peu trop carrés, et les décors mal fichus. Les mouvements des bestioles sont basés sur de vrais mouvements animaux, et ça c'est classe. A part ça, on retrouve les angles de vue tarabiscotés et les configurations de lieux typiques des Resident Evil.
Le jeu apporte quelques éléments à gérer assez stressants et/ou fun. En exemple, votre personnage peut saigner et perdre peu à peu ses forces si vous n'arrêtez pas l'hémorragie. ça change des jeux où vous devez juste soigner avec une trousse de secours ou une boisson énergisante. Autre chose, vous pouvez combiner des objets, notamment des armes, pour les améliorer. Certes, ce point n'est pas original, puisque beaucoup de jeux le reprennent, mais c'est quand même sympa. Les énigmes proposées pendant le jeu ne sont guère un obstacle, le but général étant surtout de tuer des dinosaures. On n'allait quand même pas vous bloquer avec un puzzle ! 

En bref, le premier jeu Dino Crisis qui a beaucoup de petits frères, et qui est un bon exemple de survival/horror." 

DDG, le 17/10/09

Autres jeux dans le genre : Silent Hill (plus basé horreur) ou Devil May Cry (plus basé action). 

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici