Univers des Dark Souls

Dark Souls III

Dark Souls III

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action RPG
Console(s): 
PS4, PC, Xbox One
Éditeur: 
Bandai Namco
Développeur: 
From Software
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
12 avril 2016
Support: 
Bluray
Version: 
textes en français
Nombre de joueurs: 
1, multijoueurs
Jouable en ligne: 
Oui
Prix: 
70€
Public conseillé: 
Déconseillé aux moins de 16 ans

Test

Dark Souls 3, annoncé par Miyazaki-san comme étant le dernier épisode de la saga, a été probablement l'épisode le plus attendu de la série. Les raisons sont simples et multiples. Tout d'abord, la série des « Souls » est une excellente série avec des qualités indéniables et rares qui a su rassembler au fil des épisodes un nombre toujours grandissant de fans. Ensuite, c'est Miyazaki-san en personne qui se charge de cet épisode et on peut donc s'attendre à ce que les quelques « faiblesses » du deuxième Dark Souls, bien qu'il reste un grand jeu, soient gommées, notamment en terme de Level Design. Enfin, c'est l'épisode qui conclue la série. Donc les attentes étaient grandes concernant Dark Souls 3. Aussi, ce jeu fut celui qui s'est le plus vendu lors de son lancement parmi les licences éditées par Bandai Namco. Alors... Épisode ultime de la saga ou bien déception ?  

Après avoir enfin pu poser mes grands doigts fébriles sur la galette et d'avoir pu l'insérer dans la machine, c'est enfin parti ! Il est temps de découvrir le royaume de Lothric. En réalité, non, je suis resté une bonne dizaine de minutes sur l'écran d'accueil, très épuré d'ailleurs, un fond noir avec simplement écrit le nom du jeu. La raison de cette attente supplémentaire que je me suis infligé fut tout simplement la musique. Elle est magnifique. Je n'avais pas encore commencé une partie que mon oreille s'était énamouré de Dark Souls 3 à coup de choeurs et de cordes… Après m'être remis de cet émoi, il est temps de lancer le jeu. Je vous passe les détails de la création de personnage (qui m'a pris 45 minutes tout de même !), le jeu commence enfin ! Après une introduction qui nous explique la situation dans laquelle nous nous trouvons (voir résumé pour se faire une idée), je peux enfin déplacer mon avatar ! Et tout de suite, on se rend compte que le jeu est beau. Non pas que les précédents étaient moches mais ils étaient loin d'être au top à ce niveau-là. Depuis leur collaboration avec Sony pour le jeu Bloodborne, force est de constater qu'ils ont fait un beau pas en avant, et nous n'allons pas nous en plaindre. Dark Souls 3 est très joli à regarder et a une superbe ambiance qui se dégage de chaque niveau. Rien à dire à ce niveau-là. Je vous invite à regarder les screens pour vous en rendre compte ! 

Après avoir fait ses premiers pas, défait les premiers ennemis, nous arrivons dans notre HUB principal, le sanctuaire de Lige-Feu, un endroit important s'il en est puisqu'il permet à la fois de se reposer et de dépenser ses âmes, l'équivalent de l'argent, durement acquises pour acheter de l'équipement et pour monter son niveau. À ce moment-là, un sentiment est apparu en moi. Dark Souls 3 va être un melting pot de tout ce qu'a fait From Software sur les jeux Souls (et Bloodborne) jusqu'à présent. En effet, Dark Souls 3 est aussi beau que Bloodborne, le gameplay est plus vif (on va y revenir) ce qui rappelle Bloodborne, le sanctuaire de Lige-Feu ressemble beaucoup à celui de Demon's Souls, le level design est digne de Dark Souls (on va y revenir aussi), le fait de se téléporter dès le début rappelle Dark Souls 2, sans compter d'autres choses qui rappellent énormément Dark Souls mais dont je vous laisse le plaisir de découvrir. Le risque avec les melting pot, c'est que ça peut être très mal fait, mais ici ce n'est pas le cas. Au contraire ! Tout fonctionne très bien ensemble. Je parle de melting pot parce qu'effectivement il y a des éléments que l'on a vu dans tel ou tel jeu, mais en réalité c'est plus toute l'expérience acquise par From Software durant ses années de création des jeux « Souls » qui trouve ici sa quintessence. Et c'est beau ! 

Revenons un peu sur le gameplay. La base du gameplay est très similaire à Dark Souls, je vous invite donc à consulter la fiche le concernant. En revanche, il y a eu quelques rajouts, explicites ou non, qui rendent le gameplay un peu plus nerveux. La grande nouveauté est le « Combat Art ». Cela s'apparente fortement à une attaque spéciale. Plus précisément, chaque type d'arme, en échange de quelques points de magie par utilisation, permet d'effectuer une attaque spéciale dévastatrice. Par exemple, avec une épée à deux mains il est possible de projeter l'ennemi violemment dans les airs, avec une épée courbée il est possible d'effectuer des attaques tournoyantes etc. Cela dynamise le gameplay. Parmi les nouveautés cachées, il y a des petites choses qui rendent le gameplay encore meilleur. Par exemple, pour faire défiler ses objets en pleine partie, il faut appuyer sur la flèche du bas jusqu'à avoir l'objet qu'on désire. Si nous ne sommes pas sur notre fiole de soin, que l'on se fait agresser, il n'est pas toujours aisé de retrouver cet objet. Maintenant, en laissant son doigt (celui que vous voulez...) appuyer sur la flèche du bas pendant une petite seconde, on retourne directement sur la fiole de soin. Autre exemple, pour faire une attaque sautée lorsque l'on court, il suffit simplement d'appuyer sur la touche R2 (PS4) maintenant. Ce sont des petits détails mais qui rendent le tout plus « facile », agréable. Dernier changement important consiste en la réapparition d'une barre de mana. Cette barre est utile lorsque l'on veut jeter un sort mais aussi pour l'utilisation des Combats Art. Une fois cette barre vide, l'un des moyens de la restaurer est l'utilisation d'une fiole de Cendre. Plus haut, j'évoquais la fiole d'Estus (de soin). Elle sert à remonter sa barre de vie. En réalité, le joueur possède un nombre de fiole maximale, et en allant voir le forgeron au sanctuaire, il peut répartir ses fioles comme il l'entend. Par exemple, si le joueur a 5 fioles max, il peut les répartir en 3 fioles d'Estus et 2 de Cendre. Au joueur de choisir selon son style de jeu. 

Les différents niveaux que nous propose de découvrir From Software sont magnifiques. C'est beau, grand, avec un level design très travaillé. Il n'est pas rare d'apercevoir un objet en contrebas par exemple, de se demander comment y accéder, de continuer de jouer, d'accéder à une nouvelle zone, et finalement de découvrir un passage qui nous permet d'accéder à l'objet convoité précédemment. De plus, il y a beaucoup de raccourcis qui permettent de simplifier son déplacement dans les zones, mais encore faut-il les mériter/découvrir. 

Qui dit Dark Souls, dit PNJ (Personnage Non Jouable) marquant. Sans vous spolier, disons que la plupart font honneur à la série, entre PNJ original et clin d'oeil, vous devriez être comblé. De plus, les quêtes qui leur sont liées ne sont pas évidentes à terminer et peuvent même être « ratées » ce qui peut pousser à rejouer au jeu encore et encore. En parlant de cela, la durée de vie du soft est dans la lignée des autres Souls, à savoir une petite trentaine d'heures si l'on se contente d'aller tout droit, presque le double si l'on fouille les moindres recoins, et encore plus si l'on enchaîne les parties (New Game+1, 2, 3 etc.). 

Un dernier petit point dont j'aimerais aborder concerne le bestiaire et en particulier les boss. Beaucoup de monstres sont originaux par rapport aux autres épisodes de la série, mais aussi très réussis, et pour les quelques-uns qui étaient déjà présents auparavant, ils ont des patterns qui ont évolué ce qui les rend intéressants à affronter (ma première rencontre avec un chien m'a surpris). Quant aux bosses, ils sont à la fois impressionnants et charismatiques pour la plupart, et ils possèdent maintenant une sorte d'évolution physique et/ou au niveau de leur pattern ce qui poussent les joueurs à rester vigilant tout au long du combat. 

 

Que dire de plus concernant Dark Souls 3 ? Eh bien, pas grand-chose et énormément à la fois. Dark Souls 3 est un jeu qui se découvre soi-même. Il est au moins aussi beau que Bloodborne, le background est aussi intéressant que Dark Souls, le level design et le gameplay s'inspirent aussi de cet épisode mais en rajoutant des éléments qui rendent le tout plus nerveux. Bien sûr, Dark Souls 3 reste un Souls, et il va falloir être patient si l'on veut en voir le bout mais après tout, c'est ce que l'on recherche quand on joue à ce genre de jeu, non ? 

Par Seraphim, le 24/04/16.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici