Dark Chronicle

Dark Chronicle

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Dungeon-RPG
Console(s): 
PS2
Éditeur: 
Sony
Développeur: 
Level 5
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
10/09/2003
Support: 
dvd
Version: 
Voix anglais, sous-titres français
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
60€
Public conseillé: 
Tout public

Test

Après la sortie de Dark Cloud, l'un des premiers RPG sur PS2, en 2001, et une critique le définissant comme étant un jeu moyen, l'équipe de Level 5 a décidé de relever le défi de nous sortir un nouveau jeu du genre. 
Donc ils se sont mis au travail, et nous amateurs de RPG pensions que Dark Chronicle ne serait qu'une pauvre suite, où le développeur adopterait un nouveau style graphique (le cel-shading entre autre) plus beau mais qui ne ferait que couvrir la pauvreté du scénario. Mais c'est là un tout autre jeu que nous découvrons. 
Tout d'abord le jeu est beau, c'est clair. Enfin aujourd'hui c'est assez dépassé, ce n'est pas aussi détaillé qu'un Tales of, certes, mais ça reste fluide et ce malgré le 50Hz (mode très persistant en Europe, à croire que c'est le travail le plus difficile pour l'éditeur, le plus chiant peut-être mais certainement pas le plus dur... -_-). 
Ensuite le scénario amuserait petits et grands. On se retrouve dans un monde imaginaire. Notamment dans une petite ville exilé des événements de l'extérieur. En effet dehors depuis une quinzaine d'année le monde tourne mal, il se passe des choses terribles, mais dans ce village personne n'est au courant et tout semble aller pour le mieux (c'est surréaliste certes, mais que me direz vous des FF alors :p). Jusqu'au jour où le personnel d'un cirque (le gros directeur entre autre) vient chercher un élément précieux qui sera (comme par hasard) en possession du héros....
Bref l'histoire devient ensuite plus intéressante, mais je ne vous la raconte pas ou je vous gâcherait le suspens.
Le système de jeu maintenant. C'est un système à la Kingdom Hearts, donc en combat temps réel comme dans un jeu d'action. La nouveauté consiste en les mélanges d'ingrédients que l'on a pour fabriquer de nouvelles armes ou en perfectionner d'autres. On peut facilement changer de personnage ou utiliser son robot en appuyant sur L3.
Parlons maintenant des défauts. Voilà, en ce qui me concerne ce jeu m'a soulé, pourquoi? Parce que c'est un Dungeon-RPG et que dans un Dungeon-RPG on est obligé de faire dix fois les mêmes zones (il faut avouer que l'équipe de Level 5 a travaillé pour faire en sorte que les donjons ne se ressemblent pas trop, mais dans certains endroits comme les forêts on croirait toujours voir les mêmes plateaux) pour accéder au niveau suivant. Certains apprécieront peut-être, d'autres beaucoup moins. En fait passer une nuit sur ce jeu est impossible.
Je vous l'ai dis, le jeu est prenant, mais si on y joue par à coups. Dans le genre une petite heure chaque jour, pas plus sinon on s'arrache les cheveux. Mais sérieusement on aimerait voir plus souvent des jeux de ce genre débarquer en Europe. Du très bon.  

Mika, le 09/01/2005

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici