Blue Dragon Plus

Blue Dragon Plus

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tactique en temps réel
Console(s): 
Nintendo DS
Éditeur: 
Ignition Entertainment
Développeur: 
Brownie Brown
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009
Support: 
Cartouche
Version: 
française
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
40€ neuf
Public conseillé: 
7 ans et +

Test

"Comme le dit assez bien le résumé, Blue Dragon Plus se déroule un an après le jeu Blue Dragon. Désolée pour le spoil involontaire, mais les joueurs de l'opus PS3 vaincront Nene à la fin.
Blue Dragon Plus est un Tactics en temps réel, à la manière d'un Final Fantasy XII : Revenant Wings. Ainsi, vous gérez en live une équipe au départ composée de quatre personnages sur des plans définis. Comme c'est le genre de jeu que je déteste, je n'ai essayé que deux combats.
Le jeu est divisé en actes et en combats. Entre chaque phase de combat, des cinématiques et phases de dialogues nous présente l'histoire. Encore une sombre lutte contre les forces du mal… Ou pas, ce pourrait être plus compliqué.  

Graphiquement, les cinématiques sont de très bonne facture malgré un chara design qu'il faut apprécier. Pendant les phases de jeu, c'est tout de suite moins beau. Des décors en 3D dans lequel on peut tourner la caméra, mais des personnages en 2D très laids, et qui se traînent sur le terrain. C'est dommage, ça aurait pu être mieux.
Musicalement, c'est du grand art. Des musiques fantastiques accompagnent les cinématiques et les phases de jeu. C'est souvent répétitif, mais on ne peut guère faire autrement avec des combats qui durent une plombe. Les personnages ne parlent pas, du moins pas verbalement, et je trouve ça dommage. Il n'aurait pas été compliqué de les faire parler, même une fois de temps en temps.  

Au niveau du jeu en lui-même, c'est un tactics en temps réel, comme je l'ai déjà dit. Je ne sais pas si vous voyez le genre, mais il faut savoir bouger ses personnages seuls ou en groupe pour les faire attaquer ou que sais-je encore. Le problème est que le temps réel nous empêche de réfléchir comme il faut à qui va où et pourquoi faire. D'autant que les commandes sont bordéliques : on doit appuyer sur un bouton via le stylet puis appuyer sur le personnage à bouger, puis bouger la caméra avec les flèches, puis appuyer sur la destination du personnage. Et si vous vous plantez, vous recommencez la manoeuvre. Multipliez le tout par le nombre de personnages, et vous avez un beau bordel désorganisé. Pour attaquer, même rengaine. Pour les coups spéciaux (les attaques d'ombre), pareil. C'est horriblement stressant à gérer, je déteste. Ajoutez à ça un soupçon de mollesse générale et vous obtenez le jeu ci-présent.  

Bref, un jeu tactics qui plaira à quelques-uns mais qui m'a refroidie très vite." 

Dragon de Givre, le 01/04/09

Retrouvez la fiche de l'anime Blue Dragon

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici