Blazblue: Calamity Trigger

Blazblue: Calamity Trigger

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Baston, Visual Novel
Console(s): 
XBOX 360, PS3, PC, PSP
Éditeur: 
Aksys Games
Développeur: 
Arc System Works
Date de sortie originale: 
2009 (le 25 juin)
Date de sortie en France: 
2010 (le 2 avril)
Support: 
DVD, blu-ray
Version: 
Voix originales, textes en français
Nombre de joueurs: 
2
Jouable en ligne: 
Oui
Prix: 
environ 10€ en occaz
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

Beaucoup de jeux vidéo trouvent leur voie désormais en mêlant les genres. BlazBlue en est un superbe spécimen, un jeu de combat et visual novel à la fois! Un mélange qui semble très surprenant mais qui fonctionne ma foi plutôt bien!
 

La partie jeu de combat est super fun. Moi qui d'habitude n'aime pas les jeux de combat traditionnel en 2D, celui-ci me fait changer d'avis. Nerveux à souhait, très bonne maniabilité, les coups sortent bien et les personnages, bien que peu nombreux, sont chacun uniques et plaisants à jouer, mon chouchou étant le personnage le plus monstrueux du jeu, Arakune. Tellement jouissif et délirant à jouer ce gros ta'd'morve vaporeux (paradoxalement il demeure aussi l'un des plus mystérieux du jeu). 

 


Oui, le truc sur la gauche est bien l'un des personnages du jeu en pleine action



Méfiez-vous encore plus des mômes dans ce jeu ! La marionnette de Carl Clover ne plaisante pas non plus.

 

Vous l'aurez compris, nous ne sommes pas dans un jeu de combat classique. Le panel des coups des personnages paraît un peu réduit, mais chaque combo a une spécificité si particulière que l'on ne sent aucune carence de variété des coups.



Jin Kisaragi lançant son dragon de glace contre Ragna, sans avoir à utiliser de jauge de pouvoir, normal.

De plus, plusieurs autres caractéristiques viennent renforcer et complexifier le système de jeu dans différents coups spéciaux à utiliser en combat. 

 

En cela, je pense que je passe à côté de la moitié du gameplay car je ne pige absolument pas comment utiliser les coups spéciaux tels que la force astrale nommée « Astral Heat ».




Noel Vermillion et Iron Tagger se lâchent, ça va faire mal !!

D'autant plus qu'il n'y a pas de tuto dans le jeu (ou j'ai mal fouillé) et le livret reste très évasif à ce sujet. D'ailleurs je ne suis pas très fan de ce système car, pour l'avoir subi, je trouve ces coups beaucoup trop puissants (Iron Tager par exemple peut retirer en un coup la quasi-totalité de la barre de vie de son adversaire). Ce n'était donc pas indispensable au vu de la palette de coups déjà bien gratinée des personnages. Mais bon, malgré cela, le jeu reste hyper kiffant à jouer ^^



Hakumen et V-13, le combat des chefs ?


Tranquille pépère au beau milieu d'un combat




Rachel en pleine action. Quand je vous disais qu'il faut se méfier des gosses dans ce jeu!

 

Les niveaux de difficulté sont de vrais niveaux de difficulté. J'entends par là qu'un débutant va vraiment en chier s'il commence en mode difficile (je parle d'expérience X) ). Donc allez-y graduellement!
Par la même, je pense que le jeu reste assez juste envers les joueurs expérimentés et les débutants car Blazblue est beaucoup plus technique qu'il n'en a l'air, il ne suffit aps de taper n'importe comment sur tous les boutons pour l'emproter.  

Si le système de combat est dans l'ensemble excellent, mon avis sera plus mitigé sur l'aspect visual novel.
La plupart des jeux de combats avaient la réputation d'avoir un scenario dérisoire au profit de l'action, eh bien ici c'est tout le contraire. L'histoire est très riche (vous pouvez en juger rien qu'à la taille du synopsis!) et le scenario de chacun des personnages est intéressant à suivre. BlazBlue Calamity Trigger offre la possibilité de faire des choix qui influeront sur le scenario, mais au lieu de simplement offrir des histoires différentes, chaque choix fait et chaque issue atteintent donne des clefs de compréhensions sur l'histoire générale.


Quelques PNJ viendront enrichir le tout

 

Il est donc très intéressant de jouer tous les personnages, d'autant que l'univers est assez intrigant tout en comportant beaucoup d'humour.




Avec Taokaka, la fille chatte aux longues nattes, les farces ne manqueront pas !

 

Je ne sais pas encore trop ce qu'il y a comme contenu à débloquer, toutefois, si l'on additionne donc le temps de maîtrise de chacun des personnages au temps qu'il faudra pour révéler toute l'intrigue, le jeu a déjà une sacrée durée de vie!
En revanche, il n'en demeure pas moins extrêmement répétitif voire laborieux de devoir refaire vingt-six fois l'histoire d'un personnage en long, en large et en travers pour obtenir toutes les branches de son histoire. Je déconseille vivement de jouer le mode en histoire en difficulté élevée car en cas de game over, ce sera excessivement rébarbatif de se refaire plusieurs fois les dialogues pour revenir au moment du combat. Toutefois, je trouve à l'inverse qu'un combat sans difficulté n'a plus de saveur et gardez à l'esprit que la défaite peut aussi vous révéler des parts d'histoire cachées.
Par ailleurs, je ne suis vraiment pas amatrice du format Visual Novel du point de vue graphique, constitué deux plans tels deux illustrations superposées, le premier avec le personnage plus ou moins statique et en fond les décors. Les deux sont très séparés, l'animation est minime ce qui n'aide vraiment pas à s'immerger dans ce monde, le joueur reste très extérieur à tout cela.
C'est pourtant fort dommage car les graphismes du jeu sont une pure réussite, aussi bien les personnages que les décors qui fourmillent de détail. Franchement, on se croirait vraiment en train d'animer nous-même des personnages d'animes en haute définition, j'adore :). Seul défaut à ce niveau, l'illustration de jaquette que je trouve naze alors que les autres concept arts claquent.
Les musiques sont en revanche assez discrètes et peu présentes, dommage.
 

BlazBlue Calamity Trigger se positionne donc comme un jeu de combat innovant, super amusant à jouer, magnifique visuellement mais il a quelques lourdeurs dans son principe de jeu. La sauce n'est pas parfaite, mais ce jeu pose les bases d'une nouvelle voie au jeu de combat! 

Hanoko, le 03/10/2013

La suite de ce jeu se nomme Blazblue: Continuum Shift.
Retrouvez aussi la fiche de l'anime adapté Blazblue Alter Memory

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Blazblue: Calamity Trigger /  (Jeux vidéo)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici