Avalon Code

Avalon Code

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG, aventure
Console(s): 
Nintendo DS
Éditeur: 
Rising Star Games Limited
Développeur: 
Matrix Software
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2010
Support: 
Cartouche
Version: 
Française avec voix anglaises
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
40€ à sa sortie
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

"Difficile de faire un résumé correct de ce jeu, sachant que la cinématique et l'introduction de la partie sont en anglais. Dans l'idée en tout cas, c'est ce que j'ai écrit plus haut : Un ou une élu(e), le Livre des Prophéties et un monde qui subira bientôt une destruction totale. Le but premier est de remplir le Livre d'un maximum d'informations concernant le monde. Le but second est d'arrêter un gros méchant de s'emparer du bouquin et de précipiter la fin du monde. Un truc comme ça.
Vous avez le choix entre un héros et une héroïne au tout départ. Quelque soit votre choix, il n'influe pas sur l'histoire. Vous vous réveillez donc fille ou garçon sur la colline du Soleil, et une sorte de marque-page vous tombe sur le coin de la tronche. Ce papier contient l'Esprit du Feu Rempo, qui vous explique que vous êtes l'élu(e) du Livre des Prophéties. Le fameux Livre vous apparaît, ainsi qu'un minotaure que vous devez dégommer. Pour cela, vous pouvez utiliser une épée enfermée dans les pages du Livre. Ainsi commence le didacticiel. Vous apprenez à vous battre et à utiliser le Livre pour scanner les éléments du monde, comme les monstres, les fleurs et les objets. A partir de là, ça se complique un peu. 

 

Mais avant d'entrer dans les spécificités du bouquin, parlons du combat et des déplacements en général. Les déplacements se font de façon libre sur des cartes plus ou moins grandes, divisées en différents écrans. La vue est à la troisième personne du dessus et le personnage se dirige de manière instinctive. Les combats sont en temps réel, vous poutrez les monstres à l'aide de deux touches, une assignée à chaque main. Un grand choix d'armes et armures est disponible, mais j'en reparlerai plus tard. Un point important à savoir est que les monstres reviennent toujours, enfin presque. Sur chaque parcelle de carte, vous pouvez avoir deux ou trois monstres différents présents en même temps, et ils reviendront à ce nombre jusqu'à ce que vous ayez tué tous les monstres, ce qui peut parfois faire un bon paquet. Le plus simple est encore de les esquiver, surtout si vous les avez déjà scannés. D'autant que votre vie est basse (quelques feuilles sur une branche) et que chaque coup vous fait perdre un point de vie. Si vous n'en avez que 3, mourir devient facile.
Mais c'est quoi, cette histoire de scanner ? La grande originalité d'Avalon Code réside dans la possibilité de répertorier dans le Livre les fleurs, objets, monstres, alliés, etc. A partir de là, vous pouvez influer sur les caractéristiques des scannés (sauf les fleurs) pour les utiliser au plus intéressant. En exemple, si vous avez envie ou besoin d'une épée de feu, il vous suffit d'ajouter la caractéristique "Feu" à la grille de l'épée. En fait, chaque objet, monstre et personnage possède une grille contenant déjà des caractéristiques symbolisées sous la forme de carrés ou d'ensemble de carrés. Vous pouvez déplacer ces carrés entre les scannés à votre guise, sauf cas exceptionnel où un carré est bloqué. Pour le débloquer (car c'est généralement un carré capital), il vous faut trouver la bonne combinaison d'autres carrés à mettre autour. On vous guide quand il le faut pour cela. Et pour créer des armes et objets intéressants, des formules sont régulièrement disséminées dans le monde. Une fois scannées, ces formules vous révèlent qu'avec tel nombre de tels carrés, votre épée devient ceci ou cela. C'est fort original et cela permet de diversifier de manière quasiment infinie votre équipement et les monstres. C'est très pratique de réduire la défense d'un ennemi en virant sa caractéristique "Cuivre"...  

Le seul principal problème, si c'en est un, est que les carrés sont parfois réduits en nombre, et qu'il devient compliqué d'avoir telle grosse arme à cause de ça. Les fleurs, une fois expertisées par un des hommes de la ville, vous permettent de récupérer un ou deux carrés en plus. Sinon, il vous faut jongler entre les carrés que vous obtenez sur les ennemis et alliés que vous avez scanné.
A propos de cette fonction, il faut savoir que c'est assez long et énervant de devoir à chaque fois feuilleter une partie du livre pour trouver le carré que l'on souhaite. Bien qu'il y ait un index, il est impossible de se souvenir de toutes les caractéristiques de tous les scannés du Livre et d'aller à la bonne page directement. Ainsi, vous passez une bonne partie de votre temps de jeu à chercher les carrés puis faire des combinaisons. Ceci dit, ça ne m'a pas dérangé outre mesure non plus. A savoir aussi que cela vous coûte du mana d'utiliser le livre ou les Esprits pour combattre (ou un objet comme une potion). Même si cela descend relativement lentement pour les échanges de carrés, il faut faire attention à ne pas se retrouver en rade quand il est temps de se soigner face à un boss.
Les types d'armes et d'équipements sont nombreux et chaque arme a des spécificités qui vous permettent d'interagir avec le décor. En exemple, le marteau, avec son coup spécial, permet de planer au dessus des précipices un court instant. Il faut donc savoir jongler avec les armes en fonction des circonstances, certains monstres n'aimant d'ailleurs pas certains types d'armes alors que d'autres ne leur font rien.
L'histoire est divisée en plusieurs chapitres assez linéaires. Dans un premier temps, vous devez récupérer les trois autres Esprits du Livre, l'Esprit du Feu étant déjà à vos côtés. Pour cela, vous devrez parcourir le monde et explorer quelques donjons. A propos de la carte du monde, vous vous déplacez d'endroit en endroit de façon linéaire. Si vous voulez aller en C à partir de A, il vous faut forcément passer par B. Et B, une fois arrivé là-bas, vous devez le traverser de fond en comble, pas de possibilité de le traverser rapidement même si vous l'avez déjà visité. Un peu embêtant.
Pour les donjons, chaque salle est dotée d'une sorte de mission spécifique. En exemple, il vous faut tuer tous les ennemis ou encore activer des boutons. A chaque fois, des bonus sont disponibles et sont assez simples à obtenir. Il faut par exemple tuer des ennemis de glace, vous avez donc à rajouter la capacité "glace" au type de monstre que vous combattez. Selon le temps que vous mettez et la façon de vous remplissez les conditions, vous obtenez des points qui permettent, après un certain seuil, au Livre d'évoluer. Vous obtenez aussi des points en scannant et en modifiant de façon judicieuse les caractéristiques des objets et autres. A chaque seuil dépassé, le Livre vous livre une prophétie sous forme de flash informations. Ces flashes sont relativement inutiles, mais ils permettent parfois de mettre la main sur une formule intéressante.
La seconde phase de l'histoire vous mène à tâcher d'empêcher le gros méchant de sévir. Plein de rebondissements vous attendent, c'est plutôt agréable à suivre bien que ce soit classique dans le fond.
Graphiquement, c'est assez joli, c'est un peu dans le style de Final Fantasy Crystal Chronicles : Echoes of Time. En 3D, le jeu est agréable à l'oeil et le chara-design est agréable. Les artworks sont d'ailleurs là pour le prouver. Certains équipements apparaissent sur le personnage, comme dans le jeu que j'ai cité quelques lignes plus haut. La configuration du Livre est bonne bien que parfois, ce soit écrit assez petit. En même temps, il y a beaucoup d'informations à contenir. La cinématique de départ est assez joli, c'est de l'animation sur une chanson j-pop agréable. Certains passages sont colorés comme dans Mononoke, j'aime beaucoup. Sinon, les cinématiques dans le jeu ne changent pas, au niveau graphique, des phases de jeu.  

Musicalement, il y a un réel travail pour donner une ambiance heroic-fantasy au titre. Les thèmes sont variés et agréables. Les personnages parlent lors des cinématiques, en anglais. Le héros ou l'héroïne ne parlent jamais. Les Esprits, quant à eux, émettent des bruits sympa lorsque vous les choisissez pour vous expliquer le fonctionnement du Livre. Cela ne sert à rien, à part au départ, mais bon, c'est rigolo de se faire enguirlander parce qu'on passe trois plombes sur la même page.
Pour le détail, vous pouvez sauvegarder quand vous voulez mais vous ne pouvez avoir qu'une seule partie à la fois.
J'ai oublié de le mentionner, mais votre héros monte en niveau, comme dans tout RPG. Ces caractéristiques concernent le type d'arme qu'il utilise, et plus il utilise une arme, plus son niveau monte. Logique.
Ah, pour vous déplacer et combattre, vous utilisez les touches, et pour combiner les carrés dans le Livre, vous utilisez le stylet. Simple, pratique et propre. 

Voilà, je crois que j'ai fait le tour de ce titre sympa et original. Un plaisir à jouer." 

DDG, le 28/05/10

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Avalon Code /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Avalon Code /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Avalon Code /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Avalon Code /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Avalon Code /  (Jeux vidéo)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici