Apollo Justice : Ace Attorney

Apollo Justice : Ace Attorney

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Point n' click
Console(s): 
Nintendo DS, Nintendo 3DS
Éditeur: 
Capcom
Développeur: 
Capcom
Date de sortie originale: 
12 avril 2007
Date de sortie en France: 
9 mai 2008
Support: 
Cartouche
Version: 
européenne
Nombre de joueurs: 
1
Jouable en ligne: 
Non
Prix: 
40€
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

Apollo Justice: Ace Attorney est le successeur de la trilogie originelle Gyakuten Saiban. Présentant un nouveau panel de personnages, un nouveau fonctionnement des pièces à convictions (introduit dans l'enquête bonus de Phoenix Wright: Ace Attorney) et une nouvelle intrigue principale, il semblait avoir tout pour plaire. Et pourtant... 

Commençons par les personnages. Intéressons nous d'abord à la nouvelle recrue: Apollo Justice. Sans charisme, c'est un vrai feignant bon à rien (toutes les grosses révélations seront faites par votre adversaire Konrad...) qui ne sait que hurler "Objection" (et très mal en plus, alors que Phoenix avait un cri très percutant, le sien est déroutant...) Un autre personnage n'aurait franchement rien changé...
Ensuite, le légendaire Phoenix Wright. Retiré de la vie d'avocat suite à une affaire qui a très mal tourné (qui constituera la fameuse intrigue principale de ce jeu), il est devenu cynique, feignant et gâteux. Qu'ont ils fait à notre Phoenix prêt à tout pour aider les autres? C'est à peine s'il accepte de donner un coup de main à notre Apollo à côté de la plaque...
Puis les autres personnages des anciens jeux... où sont-ils? Benjamin Hunter, le charismatique procureur et grand ami de Phoenix, vous vous en souvenez? Aucun signe de vie de sa part! Que dalle! Maya Fey et Pearl, les cousines médiums, vous vous souvenez de ce duo adorable? Mis à part une anecdote pour Maya, ABSOLUMENT RIEN! Franziska, Iris (dont on attendait énormément d'elle), Eva, Flavie, Gustavo, aucune anecdote pour ces personnages touchants ou marrants. Le seul que l'on reverra lors d'un Flashback est Dick Tektiv... Super...
On retiendra surtout trois nouveaux personnages dans tout ça: Konrad, Vérité et Ema.
Le premier est le nouveau procureur de la série (Logique, plus de Hunter, Von Karma ou Godot...) Membre du groupe "Les Gavinners" et frère de Kristoph, il est procureur dans l'unique but de trouver la vérité lors des enquêtes. Bien souvent, ça sera lui qui arrivera à faire le travail de Apollo, qu'il appelle "Monsieur Grand Front"
La seconde est la fille adoptive de Phoenix Wright, magicienne de son état (son tour préféré est "Monsieur Chapeau") et faisant office de ersatz de Maya. Elle donnera elle aussi un surnom à Apollo, "Pollo"
La troisième n'est pas si nouvelle que cela. Vous vous souvenez de la soeur de l'accusée, lors de l'épisode bonus de Phoenix Wright: Ace Attorney? Ema Skye travaille maintenant dans la police criminelle et sera la nouvelle inspectrice principale du jeu. Elle est fan de Snackoos (qu'elle n'arrête pas de grignoter, elle en devient même lourde à force...) et déteste Konrad Gavin.  

Continuons dans les points négatifs. Vous vous souvenez du Magatama qui permettait de connaitre les secrets des gens? Eh oui, lui aussi a disparu, le nouveau Phoenix n'ayant pas jugé utile de lui prêter cet accessoire fort pratique.
A la place, Apollo possède un bracelet qui permet de lire le coeur des gens pendant les interrogatoires. S'il est disponible, alors vous pourrez l'utiliser et chercher un tic nerveux trahissant un mensonge lors du témoignage. A première vue fort pratique, il s'avèrera en fait être assez inutile. En effet, il ne s'active que lorsqu'il est obligatoire de l'utiliser. En clair, si vous voyez l'icone du bracelet s'allumer lors d'un contre-interrogatoire, c'est que vous devrez obligatoirement l'utiliser. S'il n'est pas allumé, alors il faudra utiliser une preuve. Dommage. 

 


L'icône du bracelet est allumé. Ca veut dire qu'il faudra obligatoirement l'utiliser. Ceci fait, recherchons le tic nerveux avec l'oeil de lynx d'Apollo.

 

 

Le jeu a quand même un point fort, le nouveau système d'étude des pièces à conviction. En effet, cette fois ci, vous pourrez étudier la majorité des pièces à conviction en 3D, et l'inspecter en profondeur (et trouver d'autres pièces à convictions dedans? Vous pourrez même relever des empreintes digitales, si Ema est avec vous!)
Bien que ceci soit apparu dans le chapitre bonus du premier épisode, il sera cette fois ci obligatoire à travers tout le jeu. On s'y fait très vite et ça donne une touche d'interaction en plus. Vu la qualité globale du jeu, ce n'est pas de refus. 

 

Fouillons scrupuleusement cette roulotte pour voir si on y trouverait pas quelque chose...

Et si on y trouve des empreintes digitales, allons demander à Ema de les analyser et de trouver à qui elles appartiennent

 

Pour résumer, un épisode franchement décevant après une conclusion si magnifique lors de Phoenix Wright: Ace Attorney - Trials and Tribulations.  

Kosnyru le 25/08/2009

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Apollo Justice : Ace Attorney /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Apollo Justice : Ace Attorney /  (Jeux vidéo)Wallpaper/fond d'écran Apollo Justice : Ace Attorney /  (Jeux vidéo)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici