Orcs & Elves

Orcs & Elves

1 contribution / 0 nouveau(x)
Orcs & Elves

Fiche technique

  • Console : Nintendo DS
  • Genre : Jeu de rôle old School
  • Éditeur : Electronic Arts
  • Développeur : id Software
  • Année de sortie originale : 2007 (USA)
  • Année de sortie en France : 2007
  • Support : Cartouche
  • Version : Française intégrale
  • Nombre de joueurs : 1
  • Jouable Online : Non
  • Prix : 39,99€
  • Public conseillé : + 12 ans

Résumé

Vous, héros muet en quête de reconnaissance et de richesses, allez castagner du monstre dans les couloirs tortueux d'un labyrinthe énorme, rencontrant dragon plus ou moins sympathique, nains alcooliques et sceptre bavard... 

Test

"Un bon vieux jeu de rôle à la Dungeon Master, old school à souhait donc. Vue à la première personne, fausse 3D pixelisée me rappelant la série des Might & Magic sur PC, Orcs & Elves revient sur un style un peu oublié maintenant, mais toujours tellement appréciable. Niveau graphisme, c'est beau sans plus, c'est de la 3D pure pour les lieux, où sont implantés des monstres "feuilles". Les décors changent assez peu, on a le droit à trois ou quatre endroits différents, ce qui fait assez léger, surtout quand on voit l'immensité du labyrinthe. Immensité assez vite explorée d'ailleurs, car la durée de vie n'excède pas la quinzaine d'heures et la difficulté est assez basse. 

Niveau histoire à présent, Orcs & Elves est classique. Un héros qui parle pas (oui c'est assez commun au final), des monstres à tuer pour récupérer or et objets (dont plusieurs inutiles d'ailleurs), sauvant par la même occasion le monde d'un vilain méchant pas gentil et pas beau. Petite originalité maintenant, le marchand en titre du jeu est un dragon de cuivre femelle, qui vous fera des prix (ou pas) suivant son humeur. Elle vous demandera par ailleurs de lui récupérer des gemmes qu'elle affectionne beaucoup (normal, c'est un dragon). Ensuite, vous vous verrez lourdé d'un sceptre magique très utile et très... bavard, qui ne cessera de jacasser, mais ça tombe bien, vous êtes muet. Enfin, des PNJ (personnages non joueurs, mais pas des monstres) qui vous guideront, et vous bourreront le nez. A noter que les fantômes nains sont en vraie 3D, contrairement aux monstres.

Enfin, niveau système de combat et de magie. Un grand panel d'armes à disposition, passant de la classique épée à l'arbalète, en finissant par le parchemin de la Méduse, qui pétrifie les ennemis. De la magie bien utile aussi, récupérée progressivement à mesure que le bâton reprend ses pouvoirs initiaux, des potions variées et bien utiles... Bref, ce qu'il faut pour affronter efficacement une horde de monstres variés. Car la bestiaire de Orcs & Elves est assez fourni. On trouve ainsi des classiques rats ou des orcs, mais aussi des bestioles plus étranges, et plus costaudes aussi. Car si le jeu est au final assez simple, certains monstres donnent du fil à retordre, surtout quand eux peuvent donner deux coups dans un tour alors que vous n'en donnez qu'un, et qu'ils sont une tripotée sur votre dos. Car le jeu fonctionne intégralement au tour par tour, y compris dans les déplacements : vous avancez d'une case, les monstres aussi. De quoi vous faire sursauter de temps en temps, surtout si vous avez comme moi la cartouche vibrante à insérer en bas de votre DS.

Au final, un jeu vraiment sympa, dans lequel on se replonge avec nostalgie. J'ai passé plusieurs après-midi dessus sans voir le temps passer. Je pense cependant qu'il ne plaira qu'aux initiés du genre, laissant de côté les néophytes et autres nouveaux joueurs. A noter aussi que le jeu semble cacher bien des mystères, avec une sorte de quête de fond, une récupération basique d'artworks assez alambiquée... Je doute cependant que ça ajoute beaucoup à sa durée de vie." 

Avec la même vue et le même univers, Etrian Odyssey 

Dragon de Givre, le 26/07/08

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici