Univers des Zëiram

Zëiram 2

Zëiram 2

Titre original: 
ZЁIЯAM 2 (ゼイラム 2)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, action
Éditeur original: 
Bandai (DVD), Amazon (Streaming)
Date de sortie originale: 
17 décembre 1994
Date de sortie en France: 
pas de sortie
Durée: 
1h40
Support: 
Cinéma, VHS, DVD, streaming
Prix: 
5 184 ¥ (DVD), 300¥ (streaming)
Bonus: 
making of

Avis

J’avais été moyennement emballé par le premier film, mais bizarrement, il m’avait tout de même donné envie de jeter un œil au second volet. Sans doute son ambiance qui reste tout de même particulière.

 

Le début de ce deuxième film s’annonçait plutôt engageant. Il semble que les effets spéciaux se soient un petit peu améliorés, on découvre de nouveaux personnages plutôt stylés, la mission d’Iria paraît assez curieuse… Les fans de cyber punk pouvaient se régaler de ce début de film. Kamiya et Teppei font aussi leur retour et restent les deux blagueurs de service.

Cependant, progressivement tout redevient binaire et se résume à une lutte armée. Les nouveaux personnages sont rapidement évincés et on revient à un scenario plutôt pauvre, qui mise tout sur l’action. Le visuel du film nous paraîtra très vieillot aujourd’hui, avec beaucoup de combats un peu bidon et patauds. Quelques coups d’éclats de temps en temps, avec des affrontements plus joliment chorégraphiés, qui ne suffiront toutefois pas vraiment à relancer l’intérêt général du film. Alors on s’amuse toujours de voir la drôle d’amitié entre le trio protagoniste, exempt de romance casse-pied hollywoodienne. Comme pour le premier film, on peut aussi louer son audace à renverser les clichés: la femme est très balèze et brave le danger, tandis que les personnages masculins sont à la traîne. Il devait être assez rare de voir des héroïnes fortes dans des films de SF, ce qui n’est pas si courant aujourd’hui non plus. Cependant, ces petits atouts ne dépassent le rang de détail.

 

Un film à l’histoire basique, qui ne va pas passionner des masses. Néanmoins, on retient quand même un chouette boulot des costumiers et des designers. Je me demande d’ailleurs si le character design d’un certain personnage d’Ergo Proxy n’est pas inspiré par le manteau d’Iria:

 

 

Hanoko, le 14/09/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici