Yonguija X

Yonguija X

Titre original: 
Yonguija X
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
drame
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2013 (Projeté dans le cadre de la 8ème édition du FFCP)
Durée: 
119 minutes
Support: 
cinéma

Avis

''Au début était le pitch : une jeune femme tue son ex-mari en tentant de se défendre de lui. Son voisin, un professeur de mathématiques taciturne, qui a tout entendu, propose de l'aider à se débarrasser du corps et avoir un alibi en béton. 

Ceci passé, Yonguija X continue tranquillou, musique sympa à l'appui. On ne se dit pas que le film va être un thriller de la mort... Pendant un moment on va voir si une nouvelle relation va naître entre ce prof de mathématique qui s'avère être un génie, et cette serveuse dans une sandwicherie. Il faut d'ailleurs avoir en tête que le titre de départ était Wonjeonhan Sarang (Amour parfait). 

Et il a bien ce flic, qui a une intuition, et va essayer de montrer envers et contre tout, que la fille est en train de mentir. C'est le côté enquête policière du film. La fille va-t-elle être démasquée ? En fait, il n'y a pas de coupable identifiable, c'est une donnée inconnue, d'où le titre Suspect X

Et notre mathématicien taciturne, ringard, c'est peut être un psychopathe (il est quand même borderline), c'est le côté thriller gore du film. Le mathématicien en a-t-il trop fait ? Est-ce vraiment la première fois ? En tout cas soyez rassuré, les théories mathématiques ne sont pas au coeur du film, on nous perd pas dans les x et les y Pourtant, les américains en sortant le film, ont accroché les spectateurs potentiels avec une histoire d'amour nommé Perfect Number (c'est le nom d'un ouvrage que le personnage principal bouquine). 

Bref, où classer Yonguija X? Drame ? Histoire d'amour ? Thriller ? Mélodrame ? 

Alors en fait, c'est un antithriller gore. Explication : dans ce que j'appelle les thrillers gores coréens, un personnage principal d'un milieu social aisé et en vue, a commis sans le savoir une faute, ce qui va déclencher une vengeance et un acharnement au centuple de la douleur qu'il a infligé (sans en avoir conscience). Mais ici, ce qui m'a fait tiquer dès le départ, c'est qu'il s'agissait d'un petit prof introverti de lycée, et d'une vendeuse de sandwichs. On est bien loin des avocats, médecins, journalistes, des films du genre (Seven Days, Return, Voice of a Murderer). Et donc en fait, on est exactement dans l'inverse des codes édictés par Aristote dans la Poétique

Le film ne sort pas de nulle part, il a une longue histoire derrière lui. Au départ, il y a le roman japonais Le dévouement du suspect X (Yôgisha X no Kenshin, 2005) de Keigo Higashino, qui fait parti d'une série, qui a été adapté en drama en 2007 sous le titre Galileo, et le drama a eu droit à un film en 2008 (Yôgisha X no Kenshin). Et donc en 2012, retour au roman avec Suspect X, avec aux commandes Pang Eun-jin, une réalisatrice, à qui l'on doit déjà Princess Aurora (2005). Un film est actuellement en post productioon : Way Back Home. En tout cas, c'est vraiment une réalisatrice à suivre.  

Drame, histoire d'amour, enquête, mélo, le film réussi assez bien à mélanger les genres et à nous conduire sur des fausses pistes afin de nous tenir en haleine jusqu'au dénouement. A voir, ça sort de l'ordinaire. Le film est d'autant plus de qualité, qu'au second visionnage, je l'ai encore plus aimé.'' 

Docteur Spider, 24/04/13
Revu le mercredi 30/10/2013

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici