Wind Blast

Wind Blast

Titre original: 
Xi Feng Lie
Pays d'origine: 
Chine
Genre: 
Action - Western
Éditeur français: 
Elephant Films
Date de sortie originale: 
28 octobre 2010
Date de sortie en France: 
10 mai 2012
Durée: 
114 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
16,99€

Avis

"A l'automne 2010, la compétition a été rude. En effet sortait en Chine deux "westerns contemporains" : Let the bullets fly de Jiang Wen, et Wind Blast de Gao Qunshu. Grand amateur du genre, j'avais hâte que ça débarque dans nos vertes contrées.  

Si la première partie du film est quelque peu difficile à suivre, car on ne comprend pas bien qui est qui, la suite devient plus limpide : une "unité spéciale de traque policière" est à la poursuite d'un petit tueur hongkongais en cavale. Il détient une photo du commanditaire de son dernier meurtre. Du coup un duo de tueurs est aussi à ses basques. Va-t-il réussir à s'en tirer ou son destin est-il tout tracé ?  

De même si le début est un peu confus, et les personnages jouant lourdement de leur faculté (force, précision, rapidité, dextérité) de façon tape à l'oeil, on est par contre complètement immergé dans le film à partir du moment où les policiers et les tueurs sont en confrontation directe. La scène de cache cache dans le noir au premier tiers du film est fabuleuse. La suite du film est un jeu de de chat et la souris, les uns jouant tantôt l'un, tantôt l'autre, ce qui met le spectateur dans une bonne tension, signe que l'on s'est attaché aux personnages, qu'ils on chaud aux fesses, et que l'intrigue avance sans temps morts.  

Il est amusant de voir que chacun des six personnages armés que l'on va suivre a une faculté particulière : le vieux chef policier est un tireur d'élite, la dernière recrue est un conducteur hors-pair, tel autre est une force de la nature. Au début c'est un peu kitch, mais ça va donner du piquant aux combats.  

Ainsi, le réalisateur nous livre des affrontements aux petits oignons, qui ne sont pas sans rappeler ceux d'un Johnnie To (Exilé) même si on est un niveau en dessous : chaque coup tiré est murement réfléchi, précis, meurtrier. De même la bande son est très réussie, basée surtout sur l'usage de la guitare électrique, mais genres sont également présents (rap, pop, harmonique...).  

Pourquoi parler de western ? D'une part parce qu'il y a tout le folklore de ce genre, à la sauce chinoise : on est dans le désert et les montagnes de Gobi, pas loin de la Mongolie, bref au milieu de nulle part. On se déplace à jeep et à cheval, les foulards et les chapeaux de cowboy pour se protéger de la poussière. On fait des étapes dans des bric-à-brac au milieu de nulle part (comme dans Il était une fois dans l'ouest, ou dans des yourtes, et le film se termine dans une ville fantôme. Et bien sûr le pistolet est l'arme de rigueur dans cette situation ;). Bref on reprend les codes du western, pour l'implanter dans la pampa post-maoïste et post exode rural. Le bureau du shérif en bois est remplacé par un édifice soviétique en brique. De façon moins visible, le film est en fait un énorme duel, qui dure deux heures.  

L'éditeur propose une édition simple et efficace : boitier dans son fourreau, VF et VOST.  

Au final, Wind Blast nous tient en haleine pendant 2 heures, nous proposant un bon western contemporain, aux combats léchés. Avis aux amateurs " 

Docteur Spider, 29/08/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici