Welcome to Dongmakgol

Welcome to Dongmakgol

Titre original: 
Welcome to Dongmakgol
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
Drame / Guerre
Éditeur original: 
Showbox
Date de sortie originale: 
08/2005
Date de sortie en France: 
2006 (projeté à Asiexpo)
Durée: 
2h13
Support: 
Cinéma, DVD, TV

Avis

 

Je reprends ici la comparaison que Doc avait fait sur la fiche d'Old Boy avec Amélie Poulain.
Sans doute parce que Kang Hye-Jeong joue dans les deux films, et qu'elle ressemble énormément à l'héroïne du film de Jean Pierre Jeunet. Surtout dans ce film où elle joue le rôle d'une fille "simplette" décrite comme la fofolle du village. Sa naïveté est touchante et son rôle bien que secondaire dans les faits, est bouleversant. 

On s'attache énormément aux personnages de ce long-métrage, où la guerre est relié au second plan, laissant les valeurs humaines et l'absurdité de cette guerre fraticide occuper le devant de la scène.
D'ailleurs le réalisateur parvient à nous toucher aussi bien d'une manière comique qu'émotive lorsqu'il en vient à décrire les relations entre nord et sud-coréens durant la guerre. La scène culte durant laquelle les soldats se font face toute une nuit, personne n'osant appuyer le premier sur la gachette (avec au milieu de la scène et pour otage les membres du village qui commencent à fatiguer en se demandant pourquoi le "jeu" durait aussi longtemps) est magnifique ! 

 

 

Puis on a droit à beaucoup de scènes drôles, comme le seul professeur du village qui ne connait pas un traitre mot d'anglais, et qui lorsqu'il dit une réplique au soldat américain, s'attend à ce que ce dernier lui réponde la même chose qu'il y a écrit dans le livre qu'il a sous les yeux.
D'ailleurs en parlant d'américains (celui-ci s'appelle Smith, et les villageois l'appelle Seumisseu :p) j'ai été séduit par la manière dont le réalisateur (encore lui ^^) les avait décrit. 

Et ça marche pour tous. D'un côté l'américain super sympa qui a envie de retrouver son pays mais sans être gêné véritablement d'être dans un village. Et de l'autre des américains impérialistes qui sont prêts à massacrer des innocents pour récupérer un soldat à eux.
Puis des nord-coréens qui ne connaissent pas véritablement le but de leur guerre et dont la fameuse morale "nous voulons éduquer nos frères sud-coréens" ne semble plus faire effet.
Et enfin des soldats sud-coréens (notamment le héros) qui ne font que se défendre, mais dont le chef a déserté après avoir refusé de tuer quantité d'innocents (donc on en vient aux sales directives de ses dirigeants). 

 

 

Par tout cela j'entends que le réalisateur n'épargne personne. Il est appuyé par des acteurs qui ont bien compris leur rôle et qui le jouent avec brio.
L'humour, bien noir parfois, l'émotion, la joie parfois, le dramatique, qui se dégagent de ce film ne laissent pas indifférent. 

C'est avant tout un film humain, et c'est pour ça que ça passe si bien. 

Une perle. 

 

 

Mika, le 28/03/2005

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici