Twins Effect (The)

Twins Effect (The)

Titre original: 
Chin gei bin
Pays d'origine: 
Hong-Kong
Genre: 
Comédie d'action
Éditeur français: 
Seven7
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
9 octobre 2007
Durée: 
107 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
19,99€

Opening/Ending

Au générique de fin, quelques scènes drôles et des prises ratées.

Avis

"Lorsqu'on commence The twins effect, on est surpris de voir que Jackie Chan est au générique. "Ah tiens, il a produit ce film ?" Ce n'est pas aussi simple que ça.  

Quand on lit le résumé sur le site d'amazon, on apprend que c'est l'histoire de "Deux écolières championnes de kick-boxing qui sont appelées à combattre une horde de vampires assoiffés de sang." En fait je m'attendais à un film japonais complètement déluré, sans doute à cause de l'association écolière = lycéenne = mini jupe et loose socks = Japon. En regardant le générique puis en écoutant les acteurs parler, on comprend que c'est un film de hong-kong. Point de Japon ici. Les seuls "étrangers" sont en fait les méchants vampires occidentaux. Ensuite, une large partie du film est consacrée aux combats de Reeves et ses divers assistantes contre les maîtres de la nuit. Ce n'est qu'à la fin que l'on retrouve les deux soit-disantes championnes de kickboxing, pour un effet "twin". Elles se battent bien, mais il n'est pas évident qu'elles brillent dans ladite discipline. On comprend donc que le titre est en fait assez peu approprié, et qu'il aurait sans doute fallu garder le titre choisi par les américains : Vampire effect. Au moins on comprend quel va être le thème principal. 

Mais quel est l'effet vampire du film ? Celui qui fait que les chasseurs de vampire s'inoculent du sang de vampire pour augmenter leur force ? Ou bien l'effet que provoque le beau Edison Chen, gentil vampire, sur la petite soeur du chasseur ?  

Maintenant que j'ai fini de décaper mes préjugés et que j'ai expliqué le titre, venons-en au fait : Vampire effect se place dans une vision moderne du vampire, qui a un écran plat dans son cercueil, ainsi qu'une bonne sono, il nie son côté bestial en refusant de faire du mal à qui que ce soit, préférant boire le sang comme si c'était du vin. Ils sont limite crétins. Auxquels s'oppose le vampire old school, transylvanien, affreux, (sale), glacial comme une tombe, et méchant. De part l'ambiance et son approche, le film rappelle vaguement Blade (le film de Wesley Snipes, pas celui de Tsui Hark). Vaguement, car la mise en scène n'est pas toujours très percutante, le scénario n'est vraiment pas recherché, souvent décousu. Un seul exemple : nos héros en flânant se rendent au mariage de notre guest, Jackie Chan, et on voit les problèmes que rencontre ce jeune marié (en mettant entre parenthèses le sort des héros). Ce passage, bien que sympathique, n'apporte vraiment pas grand chose au film, si ce n'est qu'il permet et explique la réapparition et le comportement de Jackie Chan plus tard dans le film. Ce type de passages sont trop nombreux à mon goût, ils donnent l'impression de remplissage, ou alors le film a été raccourci au montage. Bref des scènes de comédie sont insérées dans le film, on n'a pas du tout l'impression de regarder un film de vampire... 

Il y a des seconds rôles que j'aime bien, comme Edison Chen, ou Anthony Wong, mais les acteurs principaux ne dégagent rien. Les filles sont "mimi", mais elles ont des rôles de cruches. Niveau combat, il y a des trucs pas mal, notamment les prises au sol, mais le reste est un peu longuet. Mention spéciale cependant à la première assistante du chasseur de vampire, qui a un très bon jeu de jambes (malheureusement la mise en scène fait qu'on ne se rend même pas compte qu'elle meurt au moment du drame). Il y a des scènes amusantes, mais sans plus. 

Pas génial, voilà tout l'effet que m'a fait ce film. On verra bien ce que donnera le deuxième volet." 

Docteur Spider, 18/09/07

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici