Tunnel

Tunnel

Titre original: 
Tunnel (터널)
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
Thriller, drame
Éditeur original: 
Showbox/Mediaplex
Éditeur français: 
TF1
Date de sortie originale: 
10 août 2016
Date de sortie en France: 
2017 (le 3 mai)
Durée: 
127 minutes
Support: 
Cinéma, TV, Blu-ray

Avis

"En 2013, je m'étais pris une énorme claque dans la g... figure : Hard Day (A). L'histoire d'un flic corrompu qui va vivre la pire journée de sa vie. Cette année là, j'avais sauté sur toutes les occasions pour le revoir : reprise de la Quinzaine des Réalisateurs, sortie en salle, Festival du Film Coréen de paris. J'avais donc hâte de voir un nouveau film de Kim Seong-hun. 

Eh bien, l'édition 2016 du FFCP a entendu ma prière puisque Tunnel fait l'ouverture de cette édition, en présence du réalisateur. Oh joie ! Avec comme seule info que ça avait fait 7 millions d'entrées en Corée, que le film, au vu du titre et de l'affiche pouvait être poussiéreux/claustrophobique, et que le réalisateur est talentueux, je me suis donc jeté éperdument et plein d'enthousiasme à la projection. 

Eh bien je n'ai pas été déçu ! On passe vraiment deux heures dans un tunnel, en compagnie du personnage principal, qui est pour le moins... coincé. Il y a un vrai suspens, qui est toujours relancé. Au coeur du film, un questionnement : comment (sur)vivre dans un endroit qui n'est pas fait pour ? L'espoir fait vivre, mais il ne faut pas être claustrophobe

Comment le réalisateur s'y prend-il pour faire deux heures sur ce sujet ? Ce qui est assez malin, c'est que la caméra ne reste pas sous les éboulis, elle nous montre aussi ce qu'il se passe à l'extérieur : on voit ainsi la famille, les secouristes, mais aussi journalistes, hommes politiques et d'affaires... s'affairer.  

Là où le film nous touche, c'est qu'il arrive à jouer avec différentes émotions (du rire aux larmes), par une mise en scène en abyme : à différents moments du film, il y a un parallèle qui est fait entre "la vie de tous les jours" de cet homme dans le tunnel, et la prise de conscience par les personnages à l'extérieur, que des petits gestes quotidiens doivent être biens difficiles au fond du tunnel. Cette mise en parallèle permet de s'identifier, non au prisonnier, mais aux personnes libres, qui prennent conscience de leur ''privilège''.  

Autre aspect intéressant : le réalisateur prend un malin plaisir à mettre en boîte les vautours qui essaient de profiter de ce drame : les journalistes qui ne pensent qu'au chiffre de l'audimat, les hommes politiques qui n'ont en tête que les chiffres des suffrages de leurs électeurs, et les hommes d'affaires du BTP qui se focalisent sur les millions à perdre ou à gagner avec cette histoire. 

Bien qu'on ait assez la frousse pendant la projection, à la réflexion je me suis dit, qu'en fait, on ne croit pas sincèrement qu'il puisse mourir. Il y avait peut être quelque chose à faire en plus de ce côté là.  

Pour conclure, Tunnel est un film très prenant, qui vous scotche à votre siège deux heures durant. Un film qui donne plein d'espoir, mais qui se permet aussi d'épingler les travers de notre société. En cela le film est très bien fait. 

Docteur Spider, 26/10/16

Doc vous a très bien décrit les qualités du film, je n’ai pas grand-chose à y ajouter. La magie du film est qu’on s’attend à ce qui va se passer, on se doute des rebondissements qui vont se produire. Mais la mise en scène, le traitement très authentique des personnages, la transmission des émotions font que l’on reste captivé par le film. Et tout le côté de la médiatisation de cette catastrophe rajoute une touche de critique de la société, où on n’oublie souvent l’essentiel de la vie.
Bref, un film à voir. 

Hanoko, le 11/09/2017

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici