Univers des Tekken

Tekken

Tekken

Titre original: 
Tekken - The King of Iron Fist Tournament
Pays d'origine: 
Japon, États-unis
Genre: 
Action, science-fiction
Éditeur original: 
Warner Bros. (éditeur cinéma pour le Japon)
Éditeur français: 
Entertainment One
Date de sortie originale: 
novembre 2009 (États-Unis) mars 2010 (Japon)
Date de sortie en France: 
2011
Durée: 
1h27
Support: 
TV, DVD, Blu-ray, cinéma

Opening/Ending

Opening: "You're going down" par Sick Puppies
Sympathique chanson.

Ending:
Pas d'info sur le DJ qui a fait l'ending, c'est peut-être le groupe D.O.G. mais pas sûre.
Le générique montre au début plusieurs images de chaque personnage en action. Ça leur donne de la classe, dommage qu'elle soit rarement présente dans le film. 

Avis

J'ai découvert récemment que la franchise Tekken avait été adaptée au cinéma, voyons voir ce que le produit vaut. 

Le film adapte plus ou moins librement le jeu, en remaniant la chronologie des événements et les relations des personnages. Le choix des personnages du jeu inclus dans le film est assez limité et ceux qui ont un véritable rôle encore moins nombreux. Globalement, on reconnait les personnages bien que le look de certains laissent à désirer.
Comme on pouvait s'y attendre, Jin est le héros du film, étant aussi le personnage phare de la série Tekken. Le début est un peu surprenant, l'ambiance est très sombre alors que je m'attendais à quelque chose d'un peu funky avec de l'humour. On nous présente l'escapade d'un jeune, qui échappe aux forces de l'ordre. J'ai éprouvé quelques difficultés à m'habituer à l'acteur choisi pour Jin. Au début je me suis dit « mais c'est quoi c'te demi-portion ? ». Que ce soit pour lui, Kazuya et Heihachi, je trouve qu'ils manquent cruellement de carrure par rapport à la montagne de muscles qu'ils sont dans le jeu (tout en restant un peu sveltes). Cependant, au fur et à mesure on s'attache à Jin, il a une bouille sympathique et son évolution vers le Jin du jeu qu'on connaît est plutôt pas mal. Pour Kazuya, on dirait un mafieux du dimanche avec ses cheveux tirés en arrière et sa barbe, ce n'était pas du tout l'image que j'avais de lui. Pour Heihachi je trouve sa coupe très réussie et il rentre assez bien dans le personnage mais il fait bien gringalet par rapport à celui du jeu. Eh puis il y a les autres.
Christie a perdu toute sa personnalité attachante qui était la sienne dans le jeu, elle devenue une allumeuse vulgaire sans aucun attrait. Même son style de combat n'a plus aucun charme. Après, il y a Nina dont le charisme et la classe se sont envolés dans la nature pour laisser place à une bimbo insipide et incompétente. De plus, il ne me semblait pas qu'elle et sa soeur se portaient l'un l'autre dans leur coeur tandis que dans ce film, elles semblent comme cul et chemise. Anna pour sa part est assez ressemblante physiquement parlant mais comme sa soeur, elle ne sert à rien dans le film. Après on entre dans la catégorie des personnages que j'ai trouvés nickel physiquement. Raven est vraiment la réincarnation du personnage virtuel, à croire que l'acteur était fait pour ça. Sergei Dragunov, Bryan Fury, Yoshimitsu et Eddy sont très fidèles aux originaux. Pour les autres, on a aussi Jun Kazama et Miguel Rojo qui sont quelconques. Et Law est complètement naze, bien loin du personnage balèze du jeu. Pour finir, Steve Fox qui a une rôle de manager, il est sympa. On retrouve aussi les JACKs, force militaire de Tekken. Voilà la promo complète retenue pour cette adaptation.
Ça nous fait une quinzaine personnages issus du jeu, après il y en a qui sont propres au film. Ce casting est donc assez restreint par rapport à la multitude de personnages de la série Tekken. D'accord il fallait bien faire un choix mais il y a quand même de grands absents, à commencer par Xiaoyu, qui reste un personnage très populaire de la série. Il paraît qu'elle est présente dans le film, le casting inclue une actrice qui la joue, mais franchement je ne l'ai pas vue dans le film, elle ne fait même pas partie des combattants du tournoi et si elle n'est que figurante, elle ne sert à rien.
Même avec ce nombre restreint il y aurait eu moyen de faire un tournoi grandiose qui en mette plein la vue mais grosse déception, les combats n'ont rien de remarquable, ils sont banals en matière de films d'arts martiaux. Seul le premier combat du tournoi entre Eddy et Raven est vraiment agréable à regarder car il montre bien la différence de style de combats entre les deux opposants. Mais tous les autres manquent de classe et sont juste bourrins. De plus, tel un Shônen nekketsu de base, Jin s'en prend plein la gueule pendant les combats, il est cassé de partout, saigné à vif mais, ouech sisi t'inquiète garde la pêche, je leur défonce la gueule quand tu veux! Au début on laisse passer mais après ça devient lourd, tant pis pour la crédibilité.
Échec pour le reste aussi: presque tous les personnages sont dépourvus de charisme, certains font des apparitions carrément minables. 

Bien sûr vous l'aurez remarqué, je ne parle toujours pas de scénario. Le film en a un, il reprend des éléments du jeu et les refait à sa sauce, sacrifiant la chronologie du jeu. Mais la mise en scène est tellement pleine de clichés qu'on n'accroche pas du tout. En plus la romance entre Jin et Christie est totalement absurde. Mais bon ça a donné le seul élément légèrement humoristique au film: on voit régulièrement Kara, la copine initiale de Jin, qui flippe pour lui mais lui s'en fout d'elle est s'est cassé avec Christie.
Cela mis à part, bien que l'histoire ne soit pas très riche je parvenais pourtant à rentrer dans le film de temps à autre, j'avais envie de voir la suite. Dommage que mes espérances soient restées insatisfaites. Le film s'est terré (voire enterré) dans la facilité. 

PS: je vous ai montré l'affiche japonaise qui est quand même bien plus classe que l'affiche américaine ultra ringarde (même si ce ne serait pas tout à fait contraire à la qualité du film...):

 

Laid ou laid? Ça ferait presque penser à l'affiche du film Dragon Ball.

 

Hanoko, film vu, le 20/11/2010

Si vous souhaitez en savoir plus sur la rencontre de Jun Kazama et de Kazuya Mishima, allez regarder le film Tekken: the motion picture.

Un autre adaptation de jeu de combat en film qui semble presque assumer son côté ridicule: Dead or Alive - DOA.
Dans les films adaptés de jeux vidéo en général, Silent Hill est plutôt pas mal. 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici